1. Premières expériences extraconjugales


    Datte: 28/08/2021, Catégories: fhhh, extracon, médical, sauna, Collègues / Travail Oral double, confession, extraconj, Auteur: Le commissaire

    Je vais d’abord me présenter. Je me prénomme Morgane, je vis dans le Finistère, j’ai trente-cinq ans, j’ai de sublimes yeux bleus, je suis brune et mesure 1 m 65. Je suis plutôt jolie et attirante, j’ai de jolis seins, 90C et de belles fesses (je pratique la gym et un peu de course à pied). Je suis mariée depuis neuf ans et j’ai deux enfants. Je suis secrétaire médicale et travaille depuis maintenant quatorze ans chez un docteur spécialisé en gastro-entérologie.
    
    Ce jour-là, il venait de recevoir un nouvel échographe et me demanda si cela ne me dérangeait pas qu’il le teste sur moi. De nature plutôt pudique, cela me dérangeait un peu (j’ai du mal à me montrer nue, même devant mon mari). Cela me gênait car je ne le considérais pas comme un médecin mais comme mon patron, cependant je n’osais lui dire non.
    
    Je m’allongeai donc sur la table d’examen. Il me demanda alors de remonter mon pull et de baisser légèrement le haut de mon pantalon. Il avait uniquement accès à mon ventre mais cela me troublait quand même. Il avait vue sur le haut de mon string et le bas de mon soutien-gorge. L’examen se passa très bien, il enduisit mon ventre de gel lubrifiant et débuta son exploration.
    
    Cela fut très intéressant. L’appareil était très précis avec de très belles images en 3D. L’examen fini, je me rajustai et alors il me glissa discrètement à l’oreille qu’il avait apprécié mes jolis dessous et que cela m’allait très bien. Je rougis comme une pivoine et sortis de son bureau pour ...
    ... rejoindre le mien, à l’accueil.
    
    Quelques jours après, il vint me trouver et me proposa, si cela m’intéressait, de refaire un nouvel examen, il avait l’impression que j’avais trouvé intéressant le premier et pour lui, il pourrait ainsi continuer les réglages et l’apprentissage de son nouvel appareil. Ayant apprécié le premier, cette fois je n’hésitai pas et acceptai la proposition. N’ayant pas de patient l’après-midi même, il me proposa de faire cela à ce moment-là.
    
    Comme lors du premier examen, je m’allongeai sur la table et baissai le haut de mon pantalon ; mais cette fois, je n’avais pas de pull. J’avais mis un petit chemisier un peu serré aux hanches et ne pus le remonter. Je déboutonnai donc les boutons du bas pour tenter de le remonter mais cela ne suffit pas à laisser assez d’espace pour l’examen.
    
    Il arriva dans la pièce et me le fit remarquer, en me disant que je pouvais l’ouvrir entièrement, il en avait vu d’autres depuis vingt ans qu’il exerçait. Me sentant idiote comme une petite fille, je l’ouvris entièrement et le retirai avant de me rallonger sur la table d’examen. Il en profita pour me complimenter sur mes dessous, il est vrai très jolis et assortis. Le string, un peu transparent, était presque indécent car la fine dentelle ne masquait pas grand-chose, mais il ne pouvait le savoir car il n’en voyait qu’une infime partie.
    
    Il débuta alors l’examen, testa de nouveaux réglages et sortit quelques clichés de mon appareil digestif en impression couleur. À nouveau ...
«1234...21»