1. Orgie chez Sofia


    Datte: 26/08/2021, Catégories: Anal Hardcore, Partouze / Groupe Auteur: michelemimi

    ... par mes mâles en ruts. Avec de tels hardeurs, je ne tarde pas à avoir un orgasme monumental. Mes trois lascars ne mettent pas longtemps ensuite à éjaculer. Ils sortent leurs queues de mes fourreaux pour juter sur mon visage.
    
    Reprenant mes esprits, je vois mon mari en train de sucer une racaille pendant que Vanessa lui bouffe les couille sodomisée par un black bien membré. Sofia se fait défoncer par plusieurs black. Elle grimace mais je sais qu'elle adore s'en prendre autant dans le cul. Elle ne peut retenir de crier. Elle prend son pied la salope. Deux autres lui font gober leurs sexe pour étouffer ses cris. Son maquillage coule sur son visage déformé par tant de jouissance. Tous baisent comme des bêtes.
    
    Mes amants et moi sommes au bar à reprendre des force en buvant un verre. Je remarque des racailles qui s'occupent un peu trop violemment de Katia. Elle se prend des gifles sur les seins et le cul en les suçant ou en se faisant sauter. En me pinçant les tétons et en me claquant les fesses, Mes trois amants me demande :
    
    « C'a te fait mouiller de voir Katia prendre cher et en redemander ? »
    
    Je ne réponds pas mais c'est vrai que j'adore la mater. Nous nous approchons d'elle et Christian propose aux racailles :
    
    « Élargissez lui ...
    ... la chatte avec deux bites c'est un vrai garage public cette nana. »
    
    Ni une ni deux, l'un deux sort sa verge de son cul rougie, et rejoint la bite de son pot dans sa chatte. Ils la labourent vigoureusement pendant que les yeux révulsées de plaisir une bite défonce sa bouche en gorge profonde. Le mec qui lui baise la bouche jute sans crier gare. Son foutre envahit sa bouche. Elle avale en s'étranglant recrachant une partie du sperme qui coule sur son menton. Mes trois amants m'abandonnent et rebandant devant un tel spectacle, remplace la queue qui occupait sa bouche et remplissent son cul encore dilaté. Le spectacle est incroyable. Je me touche en la voyant se prendre autant de bites en même temps. Autour de moi l(orgie bat sont plein. C'est dans un feu d'artifice final de cris et, d'orgasmes et d’éjaculation que cette soirée se termine en apothéose.
    
    Tous épuisés, certains arrivent à rentrer chez eux mais la plus part, nous nous écroulons comme des épaves à cuver notre alcool et l’excès de sexe. C'est le chant du coq le lendemain qui nous fait émerger. J'ai la tête en vrac et un goût de sperme dans la bouche qui doit me donner une haleine infecte. La scène autour de moi est dantesque avec des corps nus enlacés digne de Sodome et Gomorrhe. 
«123»