1. Si les notables savaient ce que font leurs femmes chéries. (2)


    Datte: 15/06/2021, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: mlkjhg39

    Si les notables savaient ce que font leurs femmes chéries. 2
    
    Les deux filles qui s’occupent de son jonc vigoureux s’escriment depuis un moment mais n’arrivent pas à conclure. Il ne se laisse pas vider les burnes comme ça, enfin un vrai mâle…
    
    A chaque coup de gong toutes les trois minutes, on tourne. Nous ne passerons à l’étape suivante que quand l’une d’entre nous aura réussi à obtenir la récompense suprême, sa liqueur virile, et nous lui laisserons ensuite le temps de rebander.
    
    Le 7ème coup de gong a résonné et aucune des filles qui se sont succédé sur sa lance n’a obtenue le « saint Graal ». L’une plus douée que les autres et sûrement experte en la matière a presque réussi à lui faire une « gorge profonde ». Je me demande bien comment elle arrive à lui faire une chose pareille sans s’étouffer...
    
    C’est mon tour, je saisis à deux mains la hampe majestueuse, entrouvre les lèvres et gobe avec délicatesse un gland violet couvert de bave de celles qui m’ont précédées.
    
    Même comme ça, je ne peux pas suffisamment l’avaler pour que mes lèvres ne touche mes doigts et ma langue est bien à l’étroit dans ma bouche avec un tel nœud.
    
    Je m’active de mon mieux sur son gourdin et titille de la langue son frein quand soudain je le sens se raidir. Je crois que je viens de remporter le gros lot mais je dois suivre les règles et en faire profiter les autres.
    
    -Il va gicler, venez-voir….
    
    Certaines ont pris leur téléphones pour filmer la scène, je tiens fermement des deux ...
    ... mains son engin et sens entre mes doigts sourdre la laitance. Un premier jet atterrit dans ses poils pubiens.
    
    -Encore un qui ne tient pas ses promesses. ..
    
    Que n’ai-je pas dis là ? Sa semence se bouscule maintenant pour sortir de ses bourses, 3 Jets coups sur coups s’élèvent dans les airs si puissants qu’ils éclaboussent la magnifique chute de reins de la fille qui se fait dévorer la choupinette par une bouche affamée.
    
    De magnifiques taches de sperme épais et visqueux zèbrent de haut en bas son tablier de cuir noir.
    
    Il se vide tellement que son sperme forme des petites flaques blanches dans les creux de sa tenue.
    
    Les gourmandes se précipitent pour se délecter de sa liqueur, en un rien de temps tout à disparu.
    
    Je croyais qu’on allait passer à l’étape suivante mais le problème c’est que ce que je tiens entre mes doigts n’a pas perdu un centimètre. Je le caresse encore jusqu’au coup de gong et doit passer le relais à la suivante. Il est peut-être long avant de débander ?
    
    On dirait que ça ne l’a même pas dérangé car il continu son travail, sa main est douce est trouve sans problème mon coquillage détrempé. C’est vrai qu’il est doué. Par 3 fois, il arrive à me faire jouir, une fois à chaque atelier, il a une bouche et une langue qui savent vraiment tirer le meilleur du coquillage d’une fille…
    
    Pratiquement toutes les donzelles ont eu droit à ses faveurs avant que pour la seconde fois il lâche encore un véritable feu d’artifice de foutre.
    
    Nous lui laissons le ...
«123»