1. Mon histoire (4)


    Datte: 11/06/2021, Catégories: Première fois Auteur: NathOfferte

    Voilà pour mon passé amoureux et sexuel. Nous continuions nos soirées « récits » avec mon mari mais son excitation est retombée petit à petit. Je lui racontais mes fantasmes, ça l’excitait beaucoup mais un temps seulement. Bref après quelques mois, on ne faisait plus trop l’amour et mon mari se masturbait souvent seul devant internet. Un soir, il évoqua l’idée de l’échangisme pour redonner vie à notre vie sexuelle. J’étais très réticente et me suis opposée fermement à cette idée. Notre vie sexuelle était proche de zéro. Surtout, je ne sentais plus mon mari aussi épanoui qu’avant. Comme il me parlait régulièrement d’échangisme, un jour, bon gré mal gré : j’acceptais d’essayer.
    
    Il a pris les choses en main. Un samedi après-midi, il me dit qu’il avait organisé une rencontre pour le soir. Il avait fait garder les enfants et m’avait achetée un ensemble de lingerie très sexy en tulle noire qui laissait deviner mes seins et ma chatte en transparence. Je lui demandais où et avec qui mais il me réservait la surprise. Bref, en début de soirée, après un bain parfumé, j’enfile l’ensemble de lingerie passant une robe noire par dessus. Nous sortons de Paris pour la banlieue et nous nous retrouvons devant un pavillon, mon mari sonne. Un homme vient nous ouvrir, José, il est petit, typé méditérranéen et monte sur la pointe de ses pieds pour m’embrasser sur les joues. Sa femme Florence est dans le salon. Elle est blonde assez forte. Un dîner nous attend. José nous sert régulièrement du ...
    ... vin que je ne rechigne pas à boire car je ne sens pas du tout à mon aise. José me mate tout le diner avec l’air de celui qui détaille celle qu’il va baiser. Ce n’est pas José qui me gêne mais Florence qui aguiche mon mari, sa jupe remontée elle caresse la cuisse de mon mari jusqu’à sa braguette. Je me rends compte combien je suis jalouse. On passe au salon. José allume la télé et passe un film porno. Je suis assise à droite de mon mari, Florence est à sa gauche toujours les mains balladeuses et José vient s’assoir à côté de moi. C’est Florence qui lance les ébats, elle embrasse mon mari à pleine bouche, en poussant de petits gémissements. J’ai envie de pleurer, cette grosse salope me vole mon mari. La main de José me sort de ma torpeur, il caresse ma cuisse nue remontant sous ma jupe. J’essaye de me laisser aller, l’alcool m’aide. José caresse maintenant ma culotte le visage dans mon décolleté. Pendant ce temps, je découvre avec horreur que la grosse salope est en train de sucer mon mari. José lui entreprend d’ôter ma robe me laisse debout dans mes dessous affriolants et se déshabille sans me quitter de ses yeux lubriques. Une fois nu, il vient se coller à moi et me roule une pelle en me serrant, je sens qu’il bande contre mes cuisses. Il dégage mes seins, les pelote, les lèche, les mordille puis rapidement il baisse ma culotte et sa main masse ma vulve à pleine paume. Nouvelle vision terrible pour moi, la grosse est vautrée sur le canapé cuisses ouvertes et mon mari lui lèche ...
«123»