1. Une sacrée soirée (1)


    Datte: 09/06/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: fr466rf

    Luc sonna à la porte et attendit que Mélanie, sa compagne vienne lui ouvrir. Pas de réponse ! Après quelques secondes il sonna une seconde foi, un peu impatient. Toujours pas de réponse. Il faut dire que Luc était parti précipitamment de son bureau suite au message que lui avait laissé Mélanie sur son portable. Un message concis et clair « viens vite, je suis déjà trempée...» Sur le chemin il avait imaginé un petit scénario qui l’avait mis en condition. Et là planté devant la porte, Mélanie ne lui ouvrait pas ! Ha ! La salope se dit-il; elle ne perd rien pour attendre !
    
    De son côté Mélanie s’était préparée pour l’accueillir en tenue minimale sexy. Soutien-gorge et culotte. Elle savait à quoi s’attendre. Enfin plus ou moins.
    
    A bout de patience Luc sonna une nouvelle fois avec insistance et la troisième tentative fut la bonne. Il entendit claquer ses talons dans le couloir... Elle arrivait enfin. Mélanie déverrouilla la porte nonchalamment, mais à peine fut-elle entrouverte que Luc entra d’un coup. Elle n’eut pas le temps de réagir ni de dire quoi que ce soit à part un petit cri de surprise, que Luc la plaquait déjà de face contre le mur du couloir, la tenant fermement par les cheveux. Ses seins écrasés contre le mur elle souffla... tu n’es qu’une brrrrute !! C’est toi qui me rends comme ça lui répondit-il tout en la saisissant par les poignets qu’il ramena sans son dos et auxquels il passa des menottes. Sans attendre il l’entraîna jusqu’à la cuisine, qui était la pièce ...
    ... la plus proche. Là il la plaqua contre la table, puis fit basculer son buste en avant. Mélanie se débattait mollement... pour la forme en laissant échapper des Haaaaa !!! Plus ou moins étranglés. Luc tout en la maintenant fermement d’une main par les menottes de ses poignets contre le plateau de la table, la priva de l’autre main de sa culotte d’un geste vif. Mélanie poussait maintenant des gémissements aigus qui redoublèrent d’intensité quand Luc lui claqua ses fesses qu’elle balançait de droite à gauche en se cambrant.
    
    Luc abandonna un peu à contrecœur les fesses de Mélanie pour baisser son pantalon et faire jaillir son sexe tendu à éclater. Il remonta la cuisse gauche de Mélanie. De sa main il frotta son sexe contre celui de Mélanie et la fourra d’un coup... jusqu’au bout. Ils poussèrent tous les deux un Haaaa ! De plaisir intense, bien que les deux n’eurent pas la même sonorité et densité. Luc la saisit à deux mains par son bassin et commença un va-et-vient lent mais profond. A chaque coup de boutoir Mélanie émettait des hooo ! Des haaaa ! Des Ouuuiiiii en continu. Avec ses poignets menottés elle tendait ses bras, les remontait, tout en faisant tourner ses poignets dans les bracelets de ses menottes. Ses mains s’ouvraient, se refermaient, ses doigts se crispaient ou se détendaient dans un ballet incessant de plaisir. Son buste se soulevait, se tendait puis retombait vaincu sur la table écrasant ses seins. Ses gémissements étaient devenus rauques, sa respiration s’était ...
«1234...10»