1. Je suis toute à toi (1)


    Datte: 08/06/2021, Catégories: Hétéro Auteur: InnerDemons

    Je jette un coup d’œil vers l’horloge murale de mon bureau ; 21h35. L’heure pour moi de rentrer.
    
    Après une longue journée de travail, il me tarde de retrouver ma baignoire.
    
    Mon corps frissonne à l’idée de ressentir la caresse de l’eau tiède contre ma peau douce, sentir le parfum de mon shampoing qui s’écoule le long de ma longue et épaisse chevelure pour ensuite se frayer un chemin entre mes gros seins.
    
    Cette fois encore, je finirai en beauté. Tout en me caressant entre les jambes d’une main et en introduisant délicatement mon pommeau de douche entre mes cuisses luisantes de l’autre, je m’amuserai à me mordiller les seins, les lècherai l’un après l’autre de manière sensuelle. Je bougerai ensuite mon bassin d’avant en arrière en faisant des pauses pour me caresser et profiter de cet instant d’extrême jouissance.
    
    Hmm... J’en ronronne déjà de plaisir.
    
    Enfin chez moi, je me déshabille immédiatement à une vitesse folle. Je mouille déjà, je sens ce liquide chaud entre me jambes qui me rend encore plus excité.
    
    Je fais couler l’eau, en attendant que tout soit prêt je me penche en avant et commence déjà à me doigter.
    
    D’abord un doigt puis deux, puis trois enfin je fais des mouvements rotatifs et des petits va-et-vient. C’est tellement bon.
    
    Je lèche mes doigts de l’autre main et me caresse entre les jambes puis me dirige vers la baignoire pour m’y installer. L’eau tiède recouvre mon corps brûlant d’excitation.
    
    Quand soudain, quelqu’un sonne à la ...
    ... porte.
    
    J’arrête à contrecœur mon petit plaisir et coupe l’eau. J’attrape rapidement une serviette et me dirige vers la porte.
    
    J’aperçois mon patron dans l’entrebâillement de la porte.
    
    Étonnée je prends la parole;
    
    "Bonjour monsieur, qu’e..."
    
    Il me coupe la parole.
    
    "Tenez."
    
    Sa grande main attrape la mienne et y dépose mon badge.
    
    "- Vous l’avez oublié au bureau, tout le monde été déjà parti."
    
    Aïe... Avec l’excitation, j’ai carrément oublié de remettre mon badge dans mon sac...
    
    "Ah, merci infiniment."
    
    Son regard jusqu’à maintenant plongé dans le mien, se détache et vient se balader sur mes épaules humides, puis la serviette maladroitement disposée autour de ma poitrine qui descend jusqu’à mi-cuisse. Ses yeux baissent encore, il regarde furtivement mes jambes fines et mes chevilles pour enfin revenir à mon visage.
    
    Il s’avance vers moi.
    
    "Je peux entrer ? J’ai un peu soif."
    
    Ses grands yeux noisette me dévisagent et mon cœur fait un bon.
    
    "Euh... Oui. Évidemment, je vous dois bien ça !"
    
    J’ouvre la porte et le laisse entrer.
    
    Il regarde avec minutie autour de lui et moi je ne peux m’empêcher de regarder son dos musclé.
    
    Aussitôt après avoir refermé la porte, je cours dans ma chambre pour trouver des vêtements.
    
    J’attrape une robe blanche, l’enfile en vitesse sans me rendre compte que ma peau encore humide la rend presque totalement transparente, laissant apercevoir la couleur rose de mes mamelons serrés contre le tissu. Je sors alors de la ...
«123»