1. Le cadeau lointain


    Datte: 08/06/2021, Catégories: fh, couple, caférestau, fsoumise, hdomine, Voyeur / Exhib / Nudisme strip, ffontaine, Oral pénétratio, fdanus, attache, totalsexe, extraconj, Auteur: Karesse31

    1ère partie : Au restaurant
    
    Cela allait être leurs retrouvailles… depuis cinq semaines ils n’avaient pas réussi à se voir, à s’embrasser, à se toucher… Ils étaient tous deux très impatients mais leurs jeux ne commenceraient que plus tard. Avant tout ils devaient se retrouver, reprendre le temps de se séduire, de s’approcher, de recréer ce lien si sensuel. Le temps de laisser le désir monter si haut que l’absolue nécessité de ne faire qu’un serait si forte qu’ils ne pourraient plus y résister !
    
    Tout était prévu dans les moindres détails pour permettre entre ces deux là une montée allegro jusqu’à un final fortissimo ! Pour commencer, et afin de ne pas céder à la violence de l’appel de leurs corps, ils s’étaient donné rendez-vous dans un restaurant où la fréquentation du lieu les retiendrait de se toucher de façon trop suggestive. Cependant, ils savaient pouvoir échanger quelques caresses volées lors des mouvements des serveurs qui, temporairement, les cacheraient des autres dîneurs.
    
    La commande passée auprès du garçon, l’apéritif fut servi. Apéritif, comme ce nom convenait bien à la situation, un petit quelque chose pour se mettre en appétit, pour s’ouvrir vers l’absorption de mets plus délicats… De fait, ils prirent le temps de savourer leur verre et dès ce moment-là, elle fit ce qu’elle avait décidé pour le rendre fou d’envie…
    
    Tandis qu’il avait préféré un verre du vin rouge qui allait accompagner son plat, elle avait commandé un verre de vin blanc ...
    ... moelleux qui lui avait été servi avec des olives pimentées. Celles-ci allaient lui donner l’occasion de commencer ses « travaux d’approche ». De fait, elle prit délicatement une olive entre ses doigts aux ongles longs manucurés et rougis qui faisaient si bien ressortir la belle couleur verte des olives. Puis, lentement, elle la porta à sa bouche tout en regardant son compagnon droit dans les yeux. Elle croqua délicatement l’extrémité de ce fruit et en fit apparaître le noyau qu’elle suça sans que son regard quitte celui de son compagnon. Elle entreprit de le nettoyer totalement de sa chair et le fit rouler entre ses doigts sur sa langue sans cesser de converser avec lui ni le quitter un instant du regard… Le manège se répéta jusqu’à ce que la coupelle fût vide. Le suc pimenté dans lequel les olives trempaient ayant au fur et à mesure glissé doucement le long de ses doigts, elle décida de les lécher langoureusement avant que des essuyer de façon très suggestive sur sa serviette…
    
    Il était déjà dans ses petits souliers, son regard la foudroyait tandis que ses lèvres murmuraient des promesses de mesures répressives à venir…
    
    Il se faisait violence, il ne devait pas succomber d’entrée à la tentation de partir sur le champ pour lui montrer combien ces quelques instants l’avaient déjà si fortement émoustillé… Le pauvre homme n’en était qu’au début car elle avait réellement décidé de lui faire « payer » ses cinq longues semaines d’abstinences et la suite du repas lui en donna ...
«1234...14»