1. Farandole des desserts


    Datte: 08/06/2021, Catégories: fhhh, grossexe, forêt, caférestau, fsoumise, Partouze / Groupe attache, yeuxbandés, totalsexe, Auteur: Viona

    Résumé :La femme de Lucas ne semble pas éprouver de plaisir pendant leurs relations sexuelles. La femme de ménage noire, Awa, qui est aussi sa maîtresse propose de faire intervenir un sorcier réputé pour ce type de problème. Le traitement consiste à l’initier à une danse ancestrale, la Mapouka, et à la faire posséder par cet homme. Chloé qui était au courant du plan de son mari et de sa maîtresse va, par dépit et vengeance, le faire mais en modifiant les règles.Le couple va alors constater que pour que la femme atteigne la jouissance, elle doit être brutalisée, dominée ou exhibée. Ils associent Awa à leurs fantasmes, allant jusqu’à la proposer à des hommes que Chloé attire.L’amie de Chloé, Ursillane, qui avait annoncé son arrivée est retardée par un éboulement qui la bloque avec trois autres personnes. Les événements vont s’enchaîner et nous avons découverts que cette amie est une « dominatrice » qui organise des soirées et des événements avec la complicité de son patron. Celui-ci a gardé les vidéos de ces séances.À la fin du récit précédent, les deux amies se retrouvent mais un incident, une valise qui s’ouvre malencontreusement, révèle à Chloé que son amie d’enfance est une experte dans les jeux de domination.Chacune raconte à l’autre son parcours.
    
    Hier, nous avons passé une soirée surréaliste. Awa et moi, simples témoins, avons entendu les deux femmes, Ursi et Chloé, narrer avec forces détails leur parcours initiatique à des pratiques sexuelles peu courantes. J’ai ...
    ... particulièrement apprécié ma femme nous expliquer ce que le sexe du sorcier lui avait procuré comme plaisir.
    
    Avec un peu de chance, nous devrions continuer de passer de bonnes vacances, en tout cas c’est ce que je pense alors que nous sommes tous les quatre à la plage. On peut dire ce que l’on veut, mais la Charente-Maritime est un département béni des dieux pour ses plages de sable fin. Entre Saint-Palais et La Palmyre une grande partie est réservée aux naturistes, et c’est là que nous nous sommes posés. C’est aux regards des voisins que j’ai réalisé ma chance. Trois femmes, trois belles plantes qui me tiennent compagnie. Mes pensées vagabondent. Ursi est à quelques mètres et bavarde avec Chloé qui tourne la tête de son côté. Elles ont tant de choses à se dire. Je la regarde, caché derrière mes lunettes de soleil. C’est une chose de la voir dévêtue dans une vidéo, c’en est une autre de pouvoir examiner sa plastique souple et sensuelle.
    
    Chloé se lève pour aller se baigner, entraînant Awa. Ursi me regarde et sourit ? Merde, je bande et elle l’a vu.
    
    Avant le repas du soir, nous buvons l’apéritif, tous les quatre. Awa est considérée comme une invitée maintenant. Soudain, sans que rien ne le laisse prévoir, Ursi se dresse devant Chloé et l’apostrophe.
    
    — Dis donc, j’ai bien vu qu’à la plage tu regardais les hommes. Tu n’as pas honte ?
    — Mais, pas du tout. Qu’est-ce que tu vas chercher ? Ursi !
    — Comment, tu oses me contredire ! Lucas a bien vu aussi.
    
    J’ai compris et ...
«1234...7»