1. Voyage scolaire (1)


    Datte: 07/06/2021, Catégories: Transexuels Auteur: naxyno2521

    Nous étions en terminale, scientifique, et notre classe n’était composée que de LV2 allemand. J’avais 18 ans, me prénommais Alexandre, et j’étais plutôt petit (1m65) et fin (55 kg), des cheveux châtains, et une pilosité inexistante qui trahissait mon jeune âge. Bien que nous fussions dans un petit lycée, les 2 classes de terminale avaient chacune leur LV2 différente, dans le but de proposer un voyage dans le pays idoine à la fin de l’année, après les résultats du bac. Sur les 15 que nous étions dans notre classe, nous avons réussi le 100% et le bus nous emmenait tous, l’esprit léger, vers l’aéroport de Lyon à destination de Munich, afin d’y passer 15 jours dans une petite ville faisant partie de la banlieue de la ville de BMW.
    
    Arrivés à l’aéroport, nous passâmes les traditionnelles épreuves d’enregistrement des bagages et une fois le temps d’attente passé, nous nous installons dans l’avion et je prends place à côté de Mélina, ma blonde complice depuis le premier jour de première, sans qu’il n’y ait eu quoi que ce soit entre nous. On s’était arrangés pour être dans la même famille d’accueil, que nous allions partager avec Emilie, qui était la « mama » de la classe, par son âge de plus dû à sa seconde redoublée, et ses toujours bons conseils. Nous rigolions beaucoup, de tout et de rien, nous étions dans l’esprit bon enfant des vacances qui démarrent sans penser à l’avenir et les études supérieures qui allaient séparer certains d’entre nous. Le voyage passa très rapidement ...
    ... et une fois que l’avion finit d’atterrir, je rigolais beaucoup moins quand je fus le seul à ne pas trouver ma valise sur le tapis roulant de l’aéroport…
    
    Après l’instant de solitude et de gêne, j’allais avec un de mes profs à l’accueil pour me renseigner. On nous expliqua qu’une erreur l’avait envoyée au Portugal, et qu’elle serait rapatriée d’ici 2 jours. Je réfléchissais, puis je finis par me dire que pour 2 jours j’arriverais à me débrouiller. J’avais suffisamment économisé d’argent de poche pour profiter de ce séjour et parer ce genre d’imprévu. Nous primes un bus pour arriver au lycée correspondant, et nous avons passé la fin de l’après-midi avec nos correspondants et nos hôtes, à faire différents jeux pour faire connaissance, mieux manipuler nos langues d’apprentissages respectives, se chambrer en jouant au football (ce qui semble normal dans un échange franco-allemand, puis, la soirée tombant, ils ont lancé un barbecue, fait couler la bière à flot, et nous avons joyeusement continué la soirée.
    
    Vers 2h, tout le monde commençait à tomber de sommeil, le voyage n’aidant pas, et nous sommes donc rentrés chez nos hôtes. J’expliquais le long de la route mon problème, et la mère de notre Peter, notre correspondant, me dit qu’il n’y avait pas de soucis pour aller faire des courses le surlendemain, car les magasins locaux étaient fermés le dimanche… Arrivés chez eux, ils nous montrèrent nos chambres, nous étions les trois avec Emilie et Mélina au deuxième étage, nous prîmes ...
«12»