1. Fantasme en amoureux


    Datte: 07/06/2021, Catégories: Première fois Partouze / Groupe Hardcore, Auteur: stl67

    Comment introduire ?
    
    Comment vous dire ?
    
    Comment vous dire que depuis ce jour là, grâce a un simple et petit fantasme de mon mari, ma vie sexuelle a basculée et je suis devenue moi-même, une femme libérée, épanouie et heureuse.
    
    Cette histoire s’est passée il y a une dizaine d’années vers fin août ou début septembre, je ne sais plus précisément. A l’époque, Sam avait 30 ans et je venais de fêter mes 26 ans. Tous les deux mariés depuis 3 ans, nous formions un couple atypique, complice et amoureux comme au premier jour… Lui, cuisinier en restaurant et moi commerciale vestimentaire. Mais aussi, nous étions les heureux parents d’une petite Chloé, née l’an dernier (et demi) et qui nous émerveillait par sa beauté et son sourire chaque jour. Bref, nous formions une petite famille tranquille et respirant le bonheur.
    
    Donc, en ce samedi après-midi d’été, nous nous promenons tous les 3 dans un parc, faisant découvrir à notre petite puce les animaux de la ferme… Toute sage, elle est assise dans sa poussette et nous derrière, profitant de l’instant, de ses rires et de la beauté de ses grands yeux bleus qui découvrent le monde. Comme toujours, Sam et moi marchons main dans la main, très proche l’un de l’autre. Malgré notre différence de taille, je m’amuse à l’embrasser dans le cou, et lui sur mon front, nos corps collés l’un a l’autre, Chloé nous regarde un peu avec jalousie, de peur que je ne lui pique son papa et cela nous fait bien rire… une belle après-midi en ...
    ... soi….
    
    Pendant la promenade, nous tenants par la main, nous parlons assez peu, évitant le regard des gens qui nous dévisagent (à cause de nos physiques opposés), profitant de notre fille (dont certains pensent sans doute que Sam ne puisse en être le père à cause de son physique hors normes ou mettant simplement en doute ma fidélité), bref hors sujet, nous profitons de la douceur du soleil qui nous caresse, du souffle de la brise et du temps.
    
    D’humeur câline, je me blottis contre Sam, lui exprimant mon amour, mon soutien et mon bien être. Je suis heureuse, c’est mon doudou, mon tendre colosse (avec ses 1m78 et presque 120kg), Sam est le meilleur homme du monde pour moi… celui en qui j’ai toute confiance et à qui je donnerai ma vie, c’est clairement l’homme de mes rêves : mon grand amour, mon gros nounours.
    
    Ironie de la nature, à côté de lui, je fais figure de petite adolescente, car comme je le dis, nos physiques sont clairement opposés, lui grand, gros et viril (ressemblant un peu au physique obèse du film Pr Foldingue) et moi petite et fine (quoique, plus si fine que cela depuis la grossesse) avec un visage angélique de gamine (un peu comme l’actrice Jennifer Love Hewitt).
    
    Bien évidemment, à cause de nos différences, notre couple subi très souvent la critique et même parfois des insultes gratuites (pachyderme ou gros sac pour lui ou petite pute et salope avide d'argent pour moi) : blessures gratuites du monde cruel et moderne, jugeant sans connaitre sur nos physiques. Mais ...
«1234...29»