1. Polyamour


    Datte: 07/06/2021, Catégories: fh, grp, théatre, Humour attirautr, Auteur: Samuel

    Autour d’une table de café.
    
    LUI – Ah, quelle nuit magnifique ! C’était torride…
    
    ELLE – Ouais, torride, on peut dire…
    
    LUI – C’était même fusionnel, non ?
    
    ELLE – Ah oui, on peut dire.
    
    LUI – C’était la première fois qu’on se… Et c’était comme si on l’avait déjà fait…
    
    ELLE – Une impression de déjà vu ?
    
    LUI – Ah non, pas du tout ! Je faisais référence à notre connivence sexuelle immédiate.
    
    ELLE – Oui, ça n’a pas traîné. À peine je fermais ma porte que tu étais déjà à poil, le sexe au garde-à-vous.
    
    LUI – C’était juste pour te montrer…
    
    ELLE – Et puis, tu as enchaîné les positions avec une virtuosité et une souplesse d’artiste circassien.
    
    LUI – C’est vrai qu’on n’a pas trop abusé des préliminaires…
    
    ELLE – Ce n’est pas grave. Pour moi, les préliminaires ne sont pas éliminatoires. Franchement, c’était trop bon. Tu m’as donné un plaisir intense, sans retenue, sans limites…
    
    LUI – Surtout le moment où…
    
    ELLE – Je n’ai jamais compris pourquoi on dit « le moment où ». On devrait plutôt dire « le moment quand ». Tu ne penses pas ?
    
    LUI – Oui, mais je voulais dire : le moment que…
    
    ELLE – Mais c’est toute la nuit le moment-queue avec toi !
    
    LUI – Ah ben, c’est gentil… Mais moi, j’ai surtout aimé quand tu m’as sus…
    
    ELLE – J’en étais sûre. Vous, les mecs, c’est vraiment la fellation qui vous rend dingue.
    
    LUI – Non, je disais : j’ai surtout aimé quand tu m’as susurré « je t’aime ».
    
    ELLE – Je susurre, moi ?
    
    LUI – Quand c’est dans le ...
    ... creux de l’oreille, on ne dit pas « susurrer » ?
    
    ELLE – Vu les positions que nous avions adoptées, c’était soit le creux de l’oreille, soit le creux de l’oreiller.
    
    LUI – Tout ça pour te dire combien j’ai apprécié.
    
    ELLE – Bon, parlons clair. Sais-tu ce qu’est le polyamour ?
    
    LUI – Euh, c’est du fromage ?
    
    ELLE – Non, c’est un concept qui induit l’idée d’amours multiples.
    
    LUI – Ah oui, je comprends. Tu m’aimes, mais tu aimes aussi ton père, ta mère, tes cousins, voire ton chien.
    
    ELLE – Non, tu ne comprends pas. Je t’aime, mais j’ai aussi d’autres amours…
    
    LUI – Oui, c’est ce que je dis.
    
    ELLE – D’autres amants si tu préfères.
    
    LUI – Franchement je ne préfère pas. Moi aussi, j’ai connu d’autres filles, mais maintenant c’est toi et seulement toi.
    
    ELLE – Eh bien, moi, c’est toi et pas seulement toi.
    
    LUI – C’est de l’échangisme, quoi. J’ai lu un article là-dessus. On baise avec n’importe qui dans une ambiance morbide, avec le risque de maladies multiplié par le nombre de participants. On ne sait même plus qui est qui, et ça me déçoit beaucoup que…
    
    ELLE – Cela n’a rien à voir. À l’inverse de l’échangisme, les relations polyamoureuses supposent des attachements sentimentaux.
    
    LUI – Franchement, Line, venons-nous de passer une nuit merveilleuse ?
    
    ELLE – Nous venons de passer une nuit merveilleuse.
    
    LUI – Tu crois que c’est le moment de tout gâcher ?
    
    ELLE – Mais je ne vois pas ce qui serait gâché. La nuit reste merveilleuse. Et je te confirme que ...
«123»