1. Les caresses d'Ida


    Datte: 05/06/2021, Catégories: Première fois Auteur: Diluc

    Elle m’a reçu dans un vaste appartement dont elle occupe une chambre où je n’irai pas.
    
    Elle me donne le code d’accès par sms, méfiante, ce que je comprends. Je suis méfiant moi aussi: à notre époque je sais qu’il peut arriver n’importe quoi.
    
    Cependant, avant d’arriver devant cette porte, un chemin a déjà été parcouru.
    
    J’ai trouvé son profil sur un site internet et son annonce m’a paru sympathique et accueillante: pas de promesse, juste les faits de caresses sensuelles en mode naturiste par une jolie jeune femme.
    
    Abruptement, je lui ai écrit en lui demandant ses tarifs et les prestations offertes.
    
    La réponse n’a pas tardé au travers d’un long mail décrivant et promettant de passer un moment de délicatesse et de sensualité entre ses bras tout en spécifiant ce qui était hors limite: à savoir les caresses sur son sexe et les baisers. Elle proposait également de terminer le massage par ce qu’elle appelle une « mignardise », c’est à dire en me faisant jouir avec ses caresses. Cela pour la somme conséquente de 150€...
    
    Un peu circonspect, je lui répond que je suis intéressé surtout car elle a l’air intelligente: son mail est quasiment exempt de fautes d’orthographe et très bien rédigé ce qui est une preuve de sérieux à mon avis. Elle me propose alors une discussion par téléphone afin de voir si nous nous entendons bien. Dans le même mail elle me donne son numéro.
    
    Le lendemain matin, nous discutons tous les deux au téléphone et je découvre une jeune femme sûre ...
    ... d’elle, à la voix sympathique et d’une intelligence certaine. Elle me dit qu’elle est très prise par ses études de droit, ne masse que 3-4 fois par semaine et qu’avec es gens d’un âge mûr car les moins de quarante ans lui semblent trop impulsifs et dangereux...
    
    Nous convenons alors d’un rdv pour le lendemain après midi 14h00.
    
    Donc me voici à sa porte à laquelle je frappe doucement et qui s’entrouvre.
    
    - Bonjour Jacques, entre s’il te plaît,
    
    Je découvre une jeune femme brune assez grande, mince comme une liane, vêtue d’un déshabillé rouge, avec les cheveux relevés: elle est simplement magnifique et souriante.
    
    Un peu gêné je rentre dans la salle où m’attendent un verre de Badoit et quelques fruits secs: je découvre également un fin matelas posé au sol recouvert d’une serviette avec un petit oreiller.
    
    Je lui remet de suite la somme convenue histoire de passer ce moment un peu touchy il faut dire mais au combien important. Elle range les billets discrètement et nous nous asseyons à la table.
    
    Je n’ai d’yeux que pour son visage un peu sévère mais très agréable à regarder pendant que nous discutons de choses et d’autres. Pour le moment nous nous sommes seulement fait la bise.
    
    Je lui révélé mes insuffisances notamment sexuelles et lui dit qu’elle a peu de chance d’arriver au bout de la mignardise: elle s’inquiète notamment au niveau de la rémunération mais je la rassure de suite: je ne ferai pas de réclamations.
    
    En même temps je pense qu’elle fait un métier ...
«123»