1. Professionnel


    Datte: 04/06/2021, Catégories: fh, prost, dispute, Humour Auteur: Samuel

    Oui, oui, je comprends ton ire… Évidemment… Évidemment… Mais enfin, nous n’avons jamais dit qu’on nous serions Tristan et Iseult… Écoute-moi, Amélie, je suis footballeur professionnel depuis déjà six ans. Je n’ai jamais changé de club. Et je vis avec toi depuis autant d’années. Cela démontre quand même une réelle stabilité. Arrête un peu de pleurer et essaie de me comprendre. Mais oui, je le reconnais, j’ai passé l’après-midi avec une prostituée. Il n’y a pas de quoi en faire un drame. Il a fallu qu’un paparazzi me chope dans une position un peu coincée du kamasoutra. Un peu coincée, parce que ce n’est pas une position dont on se tire facilement. Peu importe. Mais oui, je te montrerai…
    
    Amélie, veux-tu t’asseoir calmement et m’écouter. Je ne vais pas te raconter d’histoire. Ne t’inquiète pas. Mais il faut revenir un peu en arrière, si tu veux bien. Mais qui parle de carabistouilles ? Je vais te dire honnêtement les choses. De la même façon que je t’ai expliqué pourquoi, alors que j’avais une licence de Lettres Modernes, je me suis tourné vers le football. Oui, j’aurais pu être professeur de lettres, tu le sais très bien. 2800 euros en fin de carrière. Et j’ai fait footeux à 28 000 euros pour commencer. C’est un choix philosophique.
    
    Bon, tu es calmée. Alors fous-toi à poil. Oui, tout de suite. Plus tu seras nue, et plus la vérité sortira de ma bouche. Nous faisons un marché : tu ne me caches rien et je ne cache rien. Correct, non ? Hum, j’aime tes yeux tristes d’enfant ...
    ... trop gaie, tes seins en forme de fruits défendus, tes jambes qui se rejoignent pour forniquer et ton cul en forme de ballon d’entraînement. Bon, tu es bien ? Alors, voilà la suite de l’histoire. J’ai d’abord été junior et c’est à ce moment-là que tu es apparue dans ma vie. Souviens-toi de notre émotion commune. J’avais raté le cadre et le ballon avait volé au-dessus du but. J’ai enjambé la haie d’une détente souple et féline. Et je me suis retrouvé face à une fille en train de faire pipi derrière un buisson. Tu ne savais plus où te mettre. La miction s’était interrompue et tu te retenais. Et là, nos yeux ont fait le reste. Je me suis approché tant l’apparition me semblait surnaturelle et tu m’as laissé t’embrasser en même temps que l’urine finissait de s’écouler sur tes chaussures blanches. Quand une union commence dans ces conditions que veux-tu qu’il lui arrive par la suite ?
    
    Depuis ce moment magique, nous avons vécu ensemble. Tu poursuivis tes études d’infirmière et moi de footballeur. Six ans, Amélie ! Six ans ! Ce n’est pas rien. La confiance qui existe entre nous est telle que si je te voyais ainsi nue dans le lit d’un de mes co-équipiers, je ne douterais pas un instant de ton amour. S’il te plaît, caresse-toi un peu, doucement, comme tu le fais souvent quand tu sais que je te regarde du coin de l’œil. Oui, comme ça… Tu mouilles un peu ? J’adore le sourire de tes lèvres, de toutes tes lèvres. Alors il faut que tu comprennes ceci. Quand j’étais gamin, je jouais au foot ...
«123»