1. Le Club - Partie 19


    Datte: 30/05/2021, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: byAgentChelateur

    ... à la sortie de leur école. Il avait cru ton frère quand il lui avait affirmé les avoir vendues à un de ses clients du golfe comme il l'avait fait avec d'autres filles à cette époque. -C'était quand même peu probable, les autres filles étaient toutes majeures. Paul était une pourriture mais il a toujours eu une limite : il ne frayait pas avec les pédophiles. C'était une des raisons qui faisait qu'il n'a jamais fait d'affaire avec Jacques Veron en dépit des appels du pieds que ce dernier n'a jamais cessé de lui faire. -Oui mais il n'a pas épargné Orso pour autant. Les composantes sexuelles en moins, les filles ont subi le même lavage de cerveau que les autres victimes de l'organisation du loup. On leur a effacé leur mémoire et remplacé par une autre puis elles ont été adoptées par des familles de la « cour des miracles ». Les détectives payés par Orso ont épuisés des fortunes à les traquer à travers le monde en suivant les faux indices laissés par Paul alors qu'elles se trouvaient tout prés de lui. -Il devait vraiment être désespéré pour venir vers toi après tout ce qu'il a fait pour nous éliminer du tableau de Lilleland. -Je ne te le fais pas dire et je le lui ai fait payer. C'est grâce à lui que j'ai pu acheter mon bureau dans le centre ville et toutes mes autres propriétés. Reste que les retrouvailles entre Orso et ses filles auront été bien courtes puisque un peu plus d'un an après, il était acculé à la ruine par de mauvaises affaires et il se retirait à l'écart de ...
    ... Lilleland, bien trop fier pour assumer son échec. -Et il a abandonné ses filles sans savoir à quoi il les exposait. Thierry quitta les embouteillages des yeux pour se tourner vers Thomas, l'air dubitatif. -Je te l'ai dit, j'ai vu Angelica Rubicosa puisque c'est comme ça que s'appelle désormais Paola Orso et j'ai compris ce que tu me disais. Cette fille respirait la soumission par tous les pores de sa peau ; elle m'a rappelé certaines victimes de Paul. Thierry reporta son attention sur la route sans rien ajouter, conscient que le nombre de jeunes femmes marquées au fer rouge devait être bien trop important à son goût. Il fit ralentir la camionnette puis se gara dans une grande rue passante. -Le juge de Saint Servier habite là, indiqua-t-il. Comment veux-tu agir? Thomas considéra l'immeuble. C'était un grand ensemble d'une bonne cinquantaine d'appartements luxueux en périphérie de la ville. Impossible de passer par les toits et une effraction ne passerait pas inaperçue, il allait falloir ruser pour se faire inviter dans l'antre du loup. Alors qu'il réfléchissait au moyen d'aller faire un repérage à l'intérieur, Thierry lui tapa sur le bras et lui indiqua une voiture garée de l'autre côté de la rue. Deux hommes s'y trouvaient installés. -Des flics, identifia le détective privé. -Démarre, ordonna Thomas. Pas trop vite, pour ne pas qu'ils nous repèrent. Thierry fit repartir la camionnette et ils passèrent devant la voiture des policiers pour s'éloigner de l'appartement de de Saint ...
«1...345...19»