1. A la merci de mon beau-frère Ch. 08


    Datte: 20/05/2021, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: byCoulybaca

    Coulybaca / Auteur inconnu
    
    Chapitre 8 :
    
    Je ne suis pas une personne particulièrement violente.
    
    Je ne maltraite jamais les animaux, par exemple j'attrape les araignées et je les lance au dehors au lieu de les écraser comme les gens le font le plus souvent.
    
    Mais Yan avait poussé les choses trop loin.
    
    Je dois avouer que l'alcool que j'avais ingurgité du influencer ma réaction, je pense qu'ailleurs que s'il ne m'en avait pas laissé l'opportunité je n'aurai rien fait.
    
    En dépit de toutes ces choses qu'il m'avait fait endurer toutes les humiliations et tous ces émois dont je me sentais coupable.
    
    Il s'affairait sur son ordinateur et sa caméra.
    
    J'étais étendue mollement sur le lit où il m'avait déposée, vêtue des lambeaux de mon costume.
    
    Des flaques de sperme séchaient de place en place sur ma peau et je sentais encore la trace humide qu'avait laissée la langue de cette salope de gouine dans ma chatte.
    
    - "J'ai faim..." s'exclama soudain Yan "prépare-moi quelque chose à manger! ..."
    
    Docilement je descendais dans la cuisine.
    
    Je faisais le tour de la cuisine me demandant ce que j'allais lui préparer, il m'avait fait si souvent poser pour son site Internet que je n'avais pas eu le loisir de faire des courses.
    
    Il n'y avait plus rien, même plus de lait ou de pain.
    
    Je me rappelais alors qu'il y avait un reste de curry.
    
    Le curry était rangé dans le frigo à coté d'une boite à demi pleine de riz.
    
    Je connaissais les règles de salubrité à respecter ...
    ... : ne jamais réchauffer des restes à cause du risque d'intoxication alimentaire.
    
    Bien que sachant tout cela je faisais réchauffer le riz au micro-onde.
    
    Je le sortais alors du et le remit à refroidir au frigo, je recommençais à quatre ou cinq reprises.
    
    Puis je mélangeais riz et curry et fit à nouveau réchauffer le plat, je laissais le plat sur la plaque et allais prendre une douche.
    
    Lorsque je sortis de la salle de bain, il avait déjà mangé la moitié de plat et continuait à en prendre bien qu'il soit maintenant froid.
    
    Sentant la culpabilité m'envahir, j'allais me coucher.
    
    J'avais peur de l'état dans lequel je le trouverai le lendemain matin.
    
    Ce ne serait pas la première personne à mourir empoisonnée à cause d'une nourriture viciée.
    
    Je me persuadais que je le retrouverai bien vivant, travaillant sur son ordinateur.
    
    -"Cette page me semble réussie! ..." me dit-il remarquant que je me tenais dans l'entrée de la pièce.
    
    -"J'ai déjà eu un bon millier de visiteurs! ... Viens jeter un oeil! ..."
    
    Je m'approchais de lui à contrecœur jusqu'à voir l'écran.
    
    Ecrit en grandes lettres je lus : "Bienvenue sur le site de la salope masquée" cette phrase lapidaire surplombait une photo de moi masquée.
    
    Bien sûr j'étais intégralement nue mais ion ne voyait pas grand chose de mes charmes, je me tenais de profil regardant par-dessus mon épaule.
    
    La phrase en dessous disait :
    
    -"Cliquez sur moi si vous voulez en voir plus! ..."
    
    Yan cliqua comme indiqué et la ...
«1234...»