1. Un bon moment avec Sofia


    Datte: 04/05/2021, Catégories: Hardcore, Lesbienne Anal Auteur: michelemimi

    Après ses aventures avec Christian et Christophe, Sofia vient me voir un matin pour en parler avec autour d'une tasse de café.
    
    Je suis nue sous mon peignoir. Elle m'embrasse sur la bouche et fait tomber le seul vêtement que j'ai sur moi pour me retrouver nue devant elle. En me caresse délicatement les seins, elle me dit :
    
    « Tu as des seins superbes ! »
    
    Dans un miaulement je la remercie et lui propose un café. Je suis nue devant elle qui reste habillée. L'effet est curieux et excitant, comme une sorte d’exhibitionnisme.
    
    Autour de nos tasses fumantes, elle me raconte sans tabou ses péripéties avec Christian et Christophe.
    
    Son récit me fait mouiller. Elle se rend compte qu'elle me et en émoi avec son histoire. Elle fait le tour de la table et tout en continuant de narrer ses frasques elle
    
    touche ma chatte avec le dos de sa main. Je ne peux réprimer un léger feulement de plaisir. Là, elle se met à genoux, glisse sa tête entre mes cuisses et passe sa langue dans ma fente trempée.
    
    « Je vois que mon histoire ne te laisse pas insensible ma chérie. Tu es toute trempée. »
    
    « Oui. Ton histoire est trop bonne ! Vas-y bouffe moi bien la chatte ! J'adore c'est bon de sentir te langue sur mon clito ! »
    
    Elle se relève, le visage couvert de ma cyprine et vient m'embrasser en caressant mes seins et en agaçant me tétons durcis par l'excitation. Je passe ma main sous sa jupe et la doigte au travers de son string humide. Je la sens vibrer et elle se met à respirer un peu ...
    ... plus rapidement. Je lui glisse à l'oreille :
    
    « T'es bonne ma petite chaudasse. »
    
    L'odeur de son parfum m’enivre. Nos langues s’emmêlent dans un ballet tendre et fougueux à la fois. Sofia se colle un peu plus à moi. Ses jambes s’écartent, pour laisser ma main investir son coquillage. Je la repousse un peu et la déshabille frénétiquement. Une fois nue, seins contre seins, je glisse un doigt dans sa abricot humide. Un petit cri de plaisir lui échappe.
    
    « Oui c'et bon ! »
    
    Ses reins se cambrent sous ma caresse et je me jette sur ses seins pour sucer ses mamelons comme pour lui tirer du lait. Nous allons sur le divan et nous nous chevauchons chatte contre chatte. Nous frottons frénétiquement nos clito l'un contre l'autre. Nos mouilles nous inonder l'entrecuisse. Sans nous concerter, nous nous mettons en 69 et nos bouches dégustent nos boutons gonflés de désir. Mes doigts vont et viennent dans son vagin dans clapotis sensuel.
    
    Elle en fait de même et quand je sens sa main sur ma moule, je pousse un feulement de plaisir et lui mord le clito. Elle pousse un cris, mais sans me repousser. Cela elui procurer beaucoup de plaisir.
    
    Je remonte ma langue jusqu'à son anus. Dans un frémissement, lorsque ma langue s'insinue dans sa rondelle., elle me dit !
    
    « C'est si bon ma chérie ! Putain, il nous faudrait une bonne bite ! »
    
    Je lui met aussitôt deux doigts dans le cul. En quelques minutes, elle gémit en balançant son bassin à la rencontre de mes doigts fureteurs. Ses cris ...
«12»