1. I - Liaisons dangereuses (39)


    Datte: 04/05/2021, Catégories: Hétéro Auteur: flyx13

    Je choisis au hasard un carton posé au sol un peu plus loin et me dirige vers lui, puis je commence à me pencher. Quand j’étais plus jeune, j’ai fait pas mal de gymnastique et j’en ai conservé une certaine souplesse, du coup, me reviennent à la mémoire les exercices d’échauffement de mon coach de l’époque.
    
    " Allez, on inspire à fond, on enroule bien le dos en expirant profondément et on va attraper la pointe de ses pieds "
    
    Je suis certaine que ce sale pervers devait bien se rincer les yeux à nous mater le cul ! Des souvenirs que j’en ai, il était plutôt mignon et si j’avais été aussi cochonne qu’aujourd’hui, j’aurai bien dégusté sa queue pour mon quatre heures à la place de mes Pitch. Quand je repense à toutes les occasions que j’ai loupées à cette époque, j’en suis presque malade...
    
    Bref, revenons à nos moutons, ou plutôt à mon étalon ! Dans la position où je suis, ma jupe est clairement remontée, je sens même l’air frais qui plane dans le garage me caresser la vulve. Je la lui offre, elle est bien calée entre mes cuisses telle la chatte d’une jument qui attend de se faire saillir. Je dandine légèrement des hanches tout en baragouinant quelques mots innocents de temps à autre, Thomas est totalement silencieux et je décide de l’interpeller car cette position n’est pas des plus confortable.
    
    — Tu peux venir m’aider s’il te plaît Thomas ?
    
    Aucune réponse.
    
    — Thomas ?
    
    Je tourne mon visage vers lui et je retiens un rire quand je le vois. Il est rouge comme une ...
    ... pivoine, totalement immobile, le regard figé sur mon intimité et la bouche entrouverte. Allez va, inutile de rester comme ça plus longtemps, je l’ai ferré pour de bon là !! Je me redresse et me retourne vers lui.
    
    — Thomas ? Tu vas bien ?
    
    — Euuuuuuuuuuh, je, je, je... bougonne-t-il en relevant son regard vers mon visage.
    
    Il arrête cependant le trajet de ses yeux sur ma poitrine, j’ai un téton apparent mais cette fois, je ne le recouvre pas et fais mine de ne pas l’avoir remarqué.
    
    — Qu’est-ce qui t’arrive Thomas ?
    
    Il relève d’un coup son regard vers moi, son sang doit être en train de bouillir tant sa peau est écarlate.
    
    — Euuuuh, rien rien, je je... je suis désolé je... Bégaie-t-il ;
    
    — C’est moi qui te fais rougir comme ça ?
    
    — Euuuuh, non non Madame, c’est pas ça, c’est...
    
    — Pas Madame, Shama ;
    
    — Euh, oui, Shama, désolé Mada... euh...
    
    Le pauvre est complètement paniqué.
    
    — Qu’est-ce qu’il peut bien y avoir ici pour te mettre dans cet état ? Dis-je en regardant autour de moi.
    
    Une fois que je repose mes yeux sur lui, je vois que les siens sont de nouveau plantés sur ma poitrine. Il ne peut pas s’empêcher de me mater ce cochon !!
    
    — Ah, je crois que j’ai trouvé ! Lançai-je en le prenant sur le fait.
    
    Il remonte son regard vers le mien.
    
    — Mes seins te plaisent Thomas ?
    
    — Euuuuuh, jeeeeee...
    
    Je ricane.
    
    — Va fermer la porte du garage s’il te plaît.
    
    Il lui faut quelques secondes pour assimiler ma demande avant d’aller l’exécuter ...
«1234»