1. Trahisons, ou le Retour de la Grande (20)


    Datte: 03/05/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: simson3

    Une routine malsaine, presque morbide, s’était installée dans le harem. Une routine si prononcée que la lecture du présent chapitre en aurait été d’un extrême ennui, n’eût été de l’importante évolution des sentiments qu’éprouvait maintenant la Grande Maîtresse des lieux.
    
    D’un côté, le harem et les filles qui le composaient : à cause de ses compétences cliniques et à la suggestion de Sophie, Alicia s’était fait assigner la tâche de procéder au bilan de santé des femmes qu’Evnika s’était assujetties au fil du temps. Bien que cette affectation lui rappelait la position qu’elle avait précédemment occupée sur l’île de StoryX, il n’en demeurait pas moins que la doc y prenait presque plaisir, l’ampleur du travail étant nettement moins lourde. De plus, l’exercice lui permettait de mieux connaître les soumises de la Grande non seulement sur le plan physique mais également sur le plan social, Sophie accompagnant ‘ses filles’ lors de chaque examen médical.
    
    Le bilan final s’avéra relativement positif, la femme médecin n’ayant diagnostiqué qu’un ou deux cas de dysménorrhée primaire ainsi qu’un cas d’infection urinaire sans gravité.
    
    Le manque flagrant d’activités physiques (il faut entendre ‘sportives’ au sens propre du terme) et d’exposition au soleil n’étaient toutefois pas sans préoccuper celle qui demeurait l’esclave personnelle de Lady D et la prisonnière de la Grande aux cheveux cobalt.
    
    - Les filles ont besoin de s’éclater à l’extérieur, chérie, si elles veulent ...
    ... conserver leur masse musculaire, avait affirmé Alicia à son amoureuse aux cheveux maintenant violets.
    
    Catherine remplissait toujours son rôle de soubrette dans les installations du repaire, elle aussi se gagnant petit à petit l’amitié et la sympathie des filles, entre autres grâce à son sens de l’humour et à sa capacité d’autodérision. Ainsi, lorsque l’occasion se présentait, elle n’hésitait jamais à répondre aux salaces compliments qu’elle recevait concernant sa jolie croupe exposée par son aguichant costume, en se dandinant candidement les fesses à la vue de toutes, provoquant ainsi à chaque occasion rires et détente. Avec ses cheveux blonds séparés en deux nattes, son nez retroussé et son petit air espiègle, elle avait tout de la jeune cégépienne venue occuper un emploi d’été. Le fait de savoir qu’elle et Alicia complétaient avec Sophie un sympathique trio saphique contribuait également à gagner les cœurs de ces filles qui voyaient dans la blonde un rayon de soleil s’installer dans leur vie quotidienne.
    
    De fait, par son charme et son entregent, Cathy Crisp, dite la Soubrette, devint rapidement la coqueluche des filles dont elle faisait l’entretien ménager des appartements. N’étaient plus rares les occasions où la coquine esclave se faisait solliciter par des consœurs gourmandes avides de goûter à cette mouille dont le suintement n’échappait à l’attention de personne lorsqu’elle s’inclinait pour accomplir ses tâches, exposant chaque fois un adorable et irrésistible derrière ...
«1234...9»