1. Aucun contrôle (1)


    Datte: 01/05/2021, Catégories: Hétéro Auteur: Allie99

    Je me réveille doucement, on est dimanche matin, et je n’ai rien de prévu, ma chambre se trouvant au niveau de la cave, je monte par une échelle pour rejoindre le salon. J’attache mes cheveux mal coiffés en une queue-de-cheval, et je me prépare un plateau petit-déjeuner avant de redescendre dans ma chambre pour regarder une série en mangeant. Je traîne toute la matinée puis quand mon copain se réveille, on s’appelle.
    
    Manu a mon âge : 18 ans, il est grand, plutôt mignon quoi qu’un peu fin, enfin disons qu’il n’a pour amie ni la salle de sport ni la bouffe. Il est très gentil, il m’a aidé à remettre de l’ordre dans ma vie, il m’aime, me soutient et me rend heureuse. Moi, je mesure 1m60, j’ai des jambes assez fines, mais peu musclées, je ne suis pas une adepte du sport, je suis fine, je n’ai pas de gros seins, mais ils sont quand même bien présents et fermes, et les mecs les aiment bien. Mon cul n’est pas gros non plus, mais ferme et rebondi, et agréable à toucher et à fesser selon les dires.
    
    Puis, vient l’heure du repas ; ma mère est rentrée du travail plutôt pour accueillir le fils de son nouveau copain, prête à tout, au nom de l’amour, ma mère a accepté que le fils de son nouveau copain avec qui elle est depuis moins d’un an vienne vivre chez nous. Je la salue et l’aide à mettre la table en attendant les mecs. D’ici 40 min, on entend des voix approcher, je vais donc enfiler une tenue plus décente. J’entends le petit nouveau saluer ma mère, et sa voix m’est étrangement ...
    ... familière. J’enfile un short, et après hésitation, je mets un débardeur au-dessus de ma brassière. J’ouvre la trappe donnant sur ma chambre, je sors de ma chambre, et là, je le vois. Anthony. Je reste figée quelques secondes. On se regarde. Il n’a pas changé, enfin si, il est encore plus sexy qu’avant. Ses bras sont mieux dessinés, et ses pectoraux sont vraiment visibles à travers son t-shirt. Il est grand, beau, ses cheveux bruns clairs sont plus courts aussi, mais cela lui va parfaitement.
    
    Voyant que ma mère me regarde bizarrement, je décide de jouer la comédie. Je fais un grand sourire et lui fais la bise.
    
    On se met à table, je suis assise à côté de lui. Le repas se passe bien, on joue notre rôle à la perfection comme deux parfaits inconnus qui vont vivre ensemble. J’oublie presque son torse, ses abdos, sa... Ca y est, j’y repense. Merde. Heureusement, le repas touche à sa fin. Les adultes retournent travailler et je suis chargée de l’aider à s’installer.
    
    On se regarde plusieurs secondes, il n’a pas l’air décidé à parler, je ne sais avec quel courage, je prends la parole :
    
    — Bon bas, je vais te montrer ta chambre.
    
    — Oui s’il te plaît.
    
    On rentre dans la pièce faiblement éclairée.
    
    — Bon bas voilà.
    
    — Je pense qu’on devrait parler, tu sais.
    
    Il me prend au dépourvu, je ne sais pas si c’est une bonne idée. J’ai honte de mon comportement avec lui, et je ne veux pas, forcément, reparler de mon passé mouvementé dont Manu m’a sortie.
    
    Avant, j’étais ce ...
«1234»