1. Jeanine et sa fille VIII


    Datte: 01/05/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Première fois Inceste / Tabou Auteur: ROMARIO456

    Le mardi suivant, j'allais chercher Lique devant l'institution catholique où elle étudiait en classe de 5éme européenne. C'est fois ci je ne pouvais la conduire chez moi ma mère ayant pris un jour de congé.
    
    Je décidais de l'emmener sur les bord du Rhône, un peu loin du lycée, près des lônes, dans un coin tranquille. Elle était vêtue d'un corsage blanc bordé d'une légère dentelle anglaise, un gilet en laine bleu marine, son kilt court en tartan écossais, d'une paire de collant blancs clairs et de ballerines rouges. Elle était belle, les cheveux attachés en écolière modèle, nul n'aurait pu deviner que malgré son jeune age, elle se laissait doigter, lécher, avait squirté sous mes doigts et branlait comme une princesse.
    
    J'aimais le décalage. Le feu, sous une apparence sage.
    
    Je devais apprendre plus tard avec l'expérience que bien souvent les bourgeoises catholiques sont bien plus vicieuses et libérées que les prolétariennes de la campagne. Que les "MST", Mocassins, Serre-tête sont bien plus ouvertes à se faire sodomiser que la caissière de chez Leclerc. Ainsi en ait il de mon expérience sexuelle sociologique. Je préférais toujours, question de goût, une femme à l'allure sage, qu'une demi pouffiasse exhibant ses atours avec des mini-jupes raz le bonbon. Je n'avais pas d'attrait pour les femmes vulgaires et les femmes exotiques, à l'exception d'une : Nadia, très belle arabo-berbère, grande et classe que je devais rencontrer plus tard sur les bancs de la fac de droit. Mais ...
    ... ceci fera l'objet d'une autre séries d'histoires.
    
    Je guidais donc Lique sur les bords du Rhône, il faisait chaud en ces derniers jours d'avril, nous trouvâmes un bosquet un peu à l'écart avec un bout de mur romain. Elle ne fit part d'une envie pressante.
    
    Face à moi, elle tomba en même temps son collant et sa culotte de coton blanc, s’accroupit m'offrit la vue de sa vulve juvénile couverte de sa petite toison rousse et soyeuse, un jet clair de pisse en jaillit. Le ton était donné. Nous nous regardions avec complicité, une pointe de lubricité dans le regard, une envie réciproque de pousser plus avant nos explorations mutuelles. Je lui tendis un mouchoir en papier, elle s'essuya la moule soigneusement et profondément. Elle allait remonter tout son attirail quand je l’arrêtais.
    
    "Enlève ta culotte sous le collant, ça sera plus pratique". lui dis-je
    
    Elle acquiesça, en ex-petite gymnaste, elle avait l'habitude de porter le collant sans rien dessous juste sous le juste au corps pour éviter les épaisseurs à l'entrejambe. Elle quitta une jambe nylonée, ôta la culotte de la jambe droite, se contorsionna tel un flamand rose sur une jambe, remonta le collant a mis-jambe et fit pareil de l'autre coté. Elle mis sa culotte dans son sac de classe. remis ses ballerines rouges et vint à coté de moi sur le murets en pierre.
    
    Je l'embrassais doucement, lui soufflait dans le cou, respirait ses cheveux blonds. Elle posa sa main sur ma braguette et commençait à me caresser à travers le ...
«123»