1. On ne s'embête pas


    Datte: 30/04/2021, Catégories: fh, ffh, jeunes, copains, école, voyage, volupté, Voyeur / Exhib / Nudisme strip, Masturbation jeu, Auteur: Quatre-vents

    Il n’y a pas à dire, la soirée s’annonce très bien.
    
    Je suis déjà bien éméché, mais ce n’était rien comparé à Greg qui lui est déjà complètement Hors Service, et qui, affalé sur le sol, essaye depuis dix minutes de se redresser pour s’asseoir sur le lit d’Aurélie. Pauvre Greg. Et dire qu’il se vantait d’être maître dans l’art de tenir l’alcool. Beau résultat.
    
    Elle est où, Aurélie, d’ailleurs ? Pas brillant non plus. Elle a arrêté après trois défaites et nous regarde jouer d’un oeil vitreux. Je n’aime pas les filles bourrées, je les trouve moches. Aurélie est pourtant plutôt séduisante d’ordinaire. dix-neuf ans, quelques kilos en trop, mais de jolis cheveux bouclés, un beau petit minois, et des formes où il faut. Sans oublier un humour décapant en temps ordinaire. Mais là, franchement, elle a l’air d’une droguée, sans force ni cervelle, hébétée. On lui pincerait les fesses qu’elle mettrait trois heures à s’en rendre compte.
    
    C’est pas comme Sophie. Elle est en furie, la Sophie, et ça la rend plus mignonne que jamais. Je vous jure, ses yeux étincèlent, et elle s’acharne pour rester concentrée et essayer de reprendre ce qu’elle a perdu. Une telle obstination et une telle force de volonté forcent le respect. Surtout quand on a déjà perdu six fois dans la soirée et qu’on a par conséquent dû boire six verres de whisky, sans compter le malibu qui a précédé la partie. C’est à croire qu’elle carbure à l’alcool, Sophie. Ses cheveux blonds et courts sont moites de sueur, elle ...
    ... tremble un tantinet, mais elle n’en est que plus attirante. On dirait une petite fille hargneuse. J’ai toujours trouvé qu’elle faisait moins que ses dix-huit ans.
    
    — Alors, poupée, tu joues ? je lui fais.
    
    Elle prend son crayon et barre trois barres sur la ligne du haut. Hmm, pas mal joué. Je réfléchis un bon coup, et je me mets à rigoler. Je sors mon propre stylo et je barre une seule barre sur la même ligne. Un petit silence. Suspense… Et Sophie pousse un cri de rage. Moi je me marre et j’empoche les deux billets. Rien que sur le plan purement pécunier, la soirée est une vraie réussite. Si ça continue à ce rythme, je vais être côté en bourse. Je tends la bouteille à Sophie. Elle me lance un regard meurtrier et se remplit son verre. Elle me fixe avec défi, fait cul sec, et repose le gobelet avec force. Le bruit fait sursauter Jessica, qui avait l’air de somnoler les yeux ouverts.
    
    — Une autre, ordonne Sophie. Allez, une autre partie. T’as eu trop de chance.
    — C’est ça, Boucle d’Or, je dis. De la chance sept fois dans la soirée, c’est quand même curieux, t’avoueras.
    
    J’observe la situation. Je me sens vaguement coupable d’avoir gagné tant de fric. Quand même, c’est leur argent de poche. Ça se fait pas.
    
    — Des scrupules, petit génie ? me demande Marie, qui a l’air de lire dans mes pensées.
    
    C’est la seule à ne pas avoir bu un seul verre de la soirée. Elle a accepté de jouer à la condition expresse de ne pas être obligée à boire une seule goutte d’alcool. C’est une ...
«1234...9»