1. Trahison


    Datte: 26/04/2021, Catégories: ffh, extracon, hotel, noculotte, strip, préservati, hdanus, hgode, délire, Humour extraconj, Auteur: Forti

    Après de nombreuses rencontres à la sauvette dans des bars et des coins sombres, je me rends enfin pour la première fois à l’hôtel pour y retrouver ma maîtresse. Ne croyez pas que je sois coutumier du fait. Depuis mon mariage, je n’ai jamais pénétré d’autres femmes que la mienne. C’est donc une première. J’ai beaucoup hésité avant de sauter le pas entre le flirt appuyé et une vraie relation charnelle au fond d’un lit. Mais ma tendre maîtresse a su me convaincre. D’ailleurs, faire jouir une autre femme que la sienne n’est-ce pas déjà tromper ? Alors quelle différence ? Je sens bien pourtant que notre relation va franchir un cap que j’ai du mal à assumer.
    
    J’ai rencontré Iris, ma maîtresse, sur un forum. Au début, je ne pensais pas du tout à ce type de rencontre mais seulement à partager un goût commun pour l’écriture. Puis nous nous sommes rencontrés dans la vraie vie, une fois, puis deux, puis souvent pour enfin me retrouver au pied du mur de façade de cet hôtel de banlieue.
    
    Ce matin, je suis parti normalement, jetant à ma femme un dernier baiser et un :
    
    — À ce soir, Corinne, je ne vais sûrement pas rentrer de bonne heure, j’ai une réunion en fin de journée.
    
    Je rentre dans l’hôtel, je passe rapidement le hall. J’ai honte et à la fois j’espère un moment magique. Comment puis-je faire ça à la femme que j’aime depuis une éternité. Corinne était la seule femme de ma vie. Et j’ai rencontré Iris. Cette aventure m’est tombée dessus sans prévenir. Lorsque je suis avec ...
    ... Iris, ma libido se réveille, mes pulsions sont plus fortes que mes doutes et mes remords. Quand je rentre à la maison, je retrouve ma femme et je m’en veux de la trahir avec une autre.
    
    Je me glisse dans l’ascenseur. Troisième étage, chambre 312. J’ai suivi les consignes d’Iris. Je suis nu dans mon jean et mon pull. J’ai un sac avec moi. J’enlève chaussures et chaussettes que je glisse dans le sac. J’ôte le pull qui les rejoint et enfin je fourre le jean par-dessus avant de frapper. La porte s’ouvre. Et j’entre dans la pénombre de la pièce. La porte de la chambre se referme derrière moi. J’entends distinctement le bruit du verrou. Nous sommes seuls dans cette chambre, je ne peux plus reculer.
    
    Iris est là sur le lit. Pour me faire plaisir, elle a passé une robe plutôt courte et décolletée. Elle la soulève pour me montrer qu’elle porte les sous-vêtements que nous avons achetés ensemble. Bas, porte-jarretelles, soutien-gorge mais pas de culotte, effectivement nous n’en avions pas achetée. La robe retombe sur ses hanches larges.
    
    Elle se lève et vient m’embrasser. Son corps voluptueux est chaud et doux. J’admire et profite de ses rondeurs dans cette tenue exceptionnelle pour elle qui ne porte en général que des pantalons. Elle profite de ma nudité pour vérifier l’effet quelle me fait. Les yeux ne suffisent pas, elle tâte de la main mon envie qui pointe vers elle. La caresse de ses doigts est électrisante. Elle lâche ma tige tendue et se colle à moi. Ses mains se posent sur mes ...
«1234»