1. Merci Pascal.


    Datte: 07/04/2021, Catégories: Gay Masturbation Auteur: Banana69fr

    Dernièrement en panne de voiture Pascal motard invétérer, une connaissance de ma cousine Aurélie, qui lui rend de multiples services est venu pour me donner la main pour la dépanner.
    
    Pascal est assez grand, fin, des cheveux noir long, plutôt timide, pas un grand adepte de la douche (son seul défaut à mon avis)
    
    En travaillant sous le capot nous discutons d'Aurélie qui ne laisse pas Pascal indifférent, ce qui est bien normale car c'est une dominatrice pourvue d’un charme fou, même moi je n'y suis pas insensible (mais mes phantasmes seront une autre histoire). J'apprends aussi qu'il aimerait que sa moto soit vivante pour pouvoir avoir une relation avec. Tout ça en 2h30 de travail car il faut lui tirer les vers du nez.
    
    Une fois que le moteur a enfin repris vie, place à un petit café pour parler moto à coter de sa machine. Soulager que ma voiture fonctionne, je prends conscience que j'ai très envie de faire du bien à Pascal. Je décide de prendre en main les choses. Je repars donc sur le sujet Aurélie, je lui demande si elle la déjà caressé sous son pantalon, il me répond que non, j'entreprend donc de le caresser au travers de son jeans. Elle ne ta donc jamais carrésé comme ça, pendant que je parle ma main déboutonne puis ouvre le zip. Il n'y à plus que le tissu de son boxer ente ma main et sa verge que je commence à sentir frémir. Après tous les services que tu lui rend elle ne ta jamais fait une petite branlette? Ca réponse comme je m'en doutais est négative, et bien ...
    ... moi pour te remercier je vait'en faire une bonne, je fais glisser le haut de son pantalon et son boxer. Je le pousse délicatement dos contre sa moto il met ses deux mains sur la selle. Je commence à le masturber avec l'index et le pouce formant un cercle qui le décalotte délicatement, sa bite durcie très rapidement. Je fais des petits vas un viens tout doucement, je le vois devenir tout rouge, il commence à vouloir parler, je lui mets un doigt sur la bouche pour qu'il garde le silence, j'ai trop peur qu'il veuille repousser mon désir de lui faire du bien. Sa respiration augmente, alors moi aussi j'intensifie la vitesse et la course de la branlette. Je sens mon rythme cardiaque s'emballer et malgré son inversion pour la toilette moi qui aime l'hygiène je sais que je vais devoir le sucer j'en ai vraiment trop envi. Donc au bout de quelques minutes je me mets à genoux face à lui et je fini de descendre son pantalon qui était au niveau des genoux jusqu'au chevilles. Je commence à lui lécher le gland, celui-ci à un bon goût amer de pipi et sa bite dégage une forte odeur de mal exciter, ce qui me fait moi aussi bander. Je lui gobe le gland en faisant tourner ma langue au tour tout en aspirant légèrement. Ca le fait haleter et presque immobile il gémi. C'est la que je gobe entièrement sa bite longue et fine et au bon goût de pipi sur toute sa longueur, un véritable régal. Ma main gauche lui palpe les couilles de la droite je branle le bas de sa bite et ma bouche s'occupe de la moitié ...
«12»