1. Le commencement


    Datte: 06/04/2021, Catégories: fh, jeunes, couple, Collègues / Travail amour, Oral Auteur: Princesse

    Tout a commencé il y a quelques mois. Je venais d’être embauchée dans un grand restaurant. À dix-huit ans, j’étais très étonnée d’avoir été engagée dans un tel lieu. Ce nouvel emploi tombait bien pour me changer les idées, je venais de sortir d’une relation et j’étais un peu déprimée. Je ne voyais pratiquement jamais mon patron, un homme d’une quarantaine d’années, qui s’occupait toujours de paperasses dans son bureau à l’arrière de la cuisine. C’était donc Simon-Pierre qui s’occupait de ma formation. Le patron ne jurait que par lui, ce n’était pas seulement mon supérieur, c’était carrément le bras droit du boss alors j’étais aussi bien de tomber dans ses bonnes grâces. Au niveau physique, il est très séduisant, il a vingt ans, les cheveux noirs, courts, en bataille, les yeux noisette, un sourire éclatant, il mesure 5pied9 et a un corps athlétique et élancé.
    
    Tout cela aurait dû me plaire et me faire flasher sur lui, mais non, en réalité je le détestais. Pour lui je ne faisais jamais rien de bien, même si mon patron était très satisfait de mon travail lui ne faisait que me critiquer : « Tu n’amènes pas assez d’assiettes à la fois », « Tes commandes sont mal écrites », « Tu n’es pas encore retournée voir si la table numéro 3 avait besoin de quelque chose »… J’étais vraiment frustrée, je ne pouvais pas être parfaite dès mes débuts. Avec le temps je me suis grandement améliorée, je suis même devenue la serveuse la plus rapide de mon service.
    
    Simon-Pierre a évidement ...
    ... cessé d’être sur mon dos et a voulu que l’on devienne amis. Mais malheureusement ce n’était pas réciproque. Je me contentais d’être polie avec lui, car son attitude me décourageait. C’est un grand macho, coureur de jupons et tête enflée par dessus le marché. Je l’écoutais faire des avances à mes collègues, se vanter auprès des autres mecs du resto de ses exploits au lit et parler de façon vulgaire des filles qui m’entouraient. Pourquoi ne m’avait-il jamais fait d’avances ? J’ai longtemps cru que c’était parce que je n’étais pas son genre, Je ne suis pas une petite pitoune comme le genre de fille qu’il apprécie habituellement.
    
    Je suis loin d’être laide, je suis même très belle pour être honnête. Je mesure 5pied5 je pèse 123 livres, j’ai les cheveux brun pâle et plats qui m’arrivent au milieu du dos, J’ai les yeux bleu clair, des lèvres pulpeuses un visage rond et un corps assez bien proportionné. Je porte du 34C et mes fesses bien rebondies ont déjà reçu leur part de compliments. Mais je suis du type naturel, je ne me maquille jamais ou très discrètement et mes cheveux se contentent d’être en liberté ou une simple queue de cheval les remonte. Je m’habille de façon à ne pas trop montrer mon décolleté ni la couleur de mes sous-vêtements. J’ai découvert plus tard que j’étais dans l’erreur, ces raisons n’avaient rien à voir, il lui arrivait souvent de parler de moi en mon absence mais il n’avait jamais rien tenté avec moi car il me respectait trop pour me faire de simples avances ...
«1234»