1. Le loup dans la bergerie - 1 - Yasmina


    Datte: 31/03/2021, Catégories: Sexe Interracial Auteur: tom2lyon

    A peine le temps d'enfiler son manteau et de piquer une épingle dans le tissu mauve du fichu dont elle avait en hâte recouvert son exubérante chevelure brune et elle était déjà dehors. La porte claqua fort derrière elle, la faisant sursauter alors qu'elle l'avait elle-même fermée à toute volée dans sa précipitation. Soir de derby, comme si elle avait pu anticiper ça. Et maintenant c'était à elle de se débrouiller pour trouver un menu adapté et les ingrédients nécessaires pour le préparer pour 5 personnes.
    
    Elle soupira tout en dévalant les marches de l'escalier quatre par quatre. Il aurait quand même pu la prévenir avant, là son texto c'était la dernière minute, ça manque de sérieux. Enfin bon, c'est son mari, elle l'aime donc elle peut bien faire cet effort. Arrivée au bas des 3 étages en moins de 30 secondes, même pas essoufflée, Yasmina se dit qu'elle tenait encore la forme, ça aide à entretenir le cardio les séances à la salle. Elle ouvrit la poste et s'engouffra dans l'air frais charrié par le vent soufflant de ce début de soirée d'avril. Surprise par la fraîcheur du temps en comparaison de la tiédeur calme de son appartement, elle referma sur elle les pans de son manteau encore grand ouvert et décida de continuer son footing improvisé jusqu'au magasin, à quelques minutes de là.
    
    A chaque foulée le halètement de sa respiration se traduisait par un nuage de buée apparaissant et se dissipant aussitôt devant ses lèvres. Lèvres qu'elle avait par ailleurs bien rouges ...
    ... et pleines, d'aucun diraient pulpeuses, et qui dissimulaient une dentition parfaitement alignée, exception faite du léger écart entre ses deux incisives supérieures. Elle en avait longtemps été gênée et encore aujourd'hui il lui arrivait par réflexe de couvrir sa bouche de sa main lorsqu'elle riait pour dissimuler ses dents du bonheur. Ca faisait son charme selon Mohamed, c'est la première chose qu'il avait vu et qui l'avait séduit en elle lorsqu'ils s'étaient croisés sur les bancs du lycée. Tant mieux si ça le faisait craquer mais pour elle ça restait toujours source d'un léger embarras, même si avec le temps elle avait appris à s'accepter telle qu'elle était. Et puis en dehors de ça elle se trouvait plutôt pas mal. Pas très grande mais bien proportionné, des petits pieds, des jambes bien galbées aux cuisses légèrement volumineuses pour son gabarit, mais elle les adorait, et son mari aussi. Des fesses en harmonie avec les jambes, son cul était volumineux mais ne tombait pas et entraînait inévitablement son pantalon à marquer une cadence hypnotisante pour les hommes quand elle marchait, ou plus encore quand elle courait comme c'était le cas à présent. Elle en était consciente, et bien que cela la flattait en son for intérieur elle se faisait une règle de toujours le couvrir soit par des tuniques longues soit par des pulls noués aux hanches, afin de dissimuler au mieux ses formes au regard des passants. La provocation n'était pas dans son tempérament et elle ne souhaitait pas ...
«123»