1. La déchéance de Sophie Ch. 04


    Datte: 30/03/2021, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: byMonsieur_E

    J'étais réellement inquiète. Je ne savais absolument pas ce qu'était ce "colis" mais une chose était sûre, mieux valait que se soit moi qui l'ouvre. J'avais la boule au ventre rien que de penser que David ou Sonia
    
    poussés par la curiosité ne regardent à l'intérieur et ne découvrent tout.
    
    J'étais tellement pressée que je ne rentrais même pas la voiture dans le garage, la laissais dans l'allée et me précipitais à la boîte aux lettres...vide. A l'intérieur je fis un détour obligé par la salle de bain
    
    pour nettoyer les dernières traces de mes outrages et annonçais mon retour.
    
    -"Je suis rentrée!"
    
    Pas de réponse. J'entendais à l'étage, de la musique s'échapper de la porte de David. Sa soeur devait faire ses devoirs. J'en profitais pour faire le tour du salon et de la cuisine et poussais un soupir de soulagement.
    
    Rien. Le paquet n'était pas arrivé aujourd'hui. Il me faudrait me montrer vigilante demain par contre. Je me retournais en entendant des bruits de pas.
    
    -"Maman"
    
    Sonia venait de descendre les escaliers, un livre à la main. Je fronçais les sourcils devant sa tenue. Depuis quelques temps, ou elle avait grandi ou ses vêtements raccourcissaient à une vitesse spectaculaire. Un legging blanc pas des plus opaque
    
    la moulait de très près et son haut s'arrêtait juste sous le nombril, sa poitrine déjà généreuse (elle tenait de moi aucun doute) tendant le tissu de manière provocante.
    
    -"Tu as reçu un colis"
    
    Mon coeur manqua un battement. Elle ...
    ... reprit.
    
    -"Je l'ai mis dans ta chambre pour ne pas que Kaz le bouffe"
    
    Je pris un air dégagé alors qu'en mon fort intérieur je n'en menais pas large.
    
    -"Ah...tu as bien fait. Il faudra quand même qu'on discute de ta nouvelle mode vestimentaire jeune fille"
    
    Elle se retourna pour sortir de la pièce en haussant les épaules.
    
    -"Hé mais..." vu de dos c'était pire "tu ne portes pas sous-vêtements!"
    
    Elle agita la main comme pour signifier que ça n'avait pas d'importance tout en s'éloignant.
    
    -"Juste un string, ça se voit trop sinon".
    
    Il faudra vraiment que je resserre les boulots me dis-je. Toutefois, pour l'instant, j'avais un sujet plus pressant de préoccupation. Je montais à l'étage où m'attendait le colis. Il avait la taille d'une boîte à chaussure et sur l'étiquette, le nom de l'entreprise expéditrice ne me dit rien.
    
    Je vérifiais rapidement dans le couloir que personne ne me dérangerait et j'ouvris. A l'intérieur je découvris deux gadgets que je reconnue comme sexuels, ce qui ne m'étonna pas plus que ça. J'étais plutôt perplexe quand à leur utilisation, ne m'étant jamais intéressée à ce genre d'objets.
    
    Il y avait un message dans le fond de la boîte.
    
    "Je te présente tes nouveaus amis : l'oeuf et le plug. Au cas ou tu ne saurai pas t'en servir, je t'explique vite fait. Lundi matin avant de venir de voir tu te fourras l'oeuf et n'oublie pas de l'allumer avant. Tu m'apporteras le code qui se trouve avec. Le plug te servira plus tard. Evidemment tu porteras ...
«1234...11»