1. Le Joeut Sexuel du Patron Ch. 03


    Datte: 30/03/2021, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: byCoulybaca

    Mon patron fait de ma femme son jouet sexuel Ch. 03
    
    Wife Deborah Is Taken By The Boss Ch. 03
    
    Coulybaca / wifelvrman
    
    Déborah entra dans son école habillée élégamment, mais sans soutien-gorge, ni petite culotte, sa jupe était assez courte, elle était vêtue comme Dan le lui avait ordonné.
    
    Je la quittais pour me rendre à mon boulot.
    
    Déborah m'appela du collège pour me dire à quel point les élèves la re-luquaient de façon concupiscente et ses collègues lorgnaient ses nibards qui se balançaient au rythme de ses pas alors que ses mamelons dar-daient au travers du fin lainage.
    
    Elle me confia qu'elle s'était rendue dans le bureau du principal et qu'elle s'était penchée vers lui comme le lui avait dicté Dan de le faire (j'ignorais que Dan lui avait ordonné de faire ça!).
    
    Elle avait enchaîné sur une conversation des plus normales portant sur les nouveaux textes de lois, elle avait remarqué que ses yeux étaient ri-vés à son décolleté, elle se demandait s'il pouvait voir distinctement ses nibards alors que le décolleté de son chandail pendait vers le bas révé-lant ses tétons dardés.
    
    Elle s'était penchée à plusieurs reprises en donnant son cours comme Dan le lui avait intimé, spécialement lorsqu'elle se trouvait face à ses étudiants mâles.
    
    Le reste de la journée se passa calmement bien qu'elle soit consciente d'être vêtue de façon fort provocante.
    
    Elle m'apprit que Dan devait la prendre à la sortie des classes pour la ramener à la maison, aussi que je ne ...
    ... me tracasse pas pour ça.
    
    Je savais ce que cela signifiait : il entendait la baiser à nouveau.
    
    Elle sortait de classe à 15 heures et demi et je rentrais vers 17 heures.
    
    J'eus tout le temps de me demander ce que Dan lui faisait faire pendant que je travaillais.
    
    Elle m'avait évité de me retrouver en prison, mais nous payions tous deux le prix de ce passe-droit.
    
    J'arrivais chez moi vers 17 heures 20, la voiture de Dan, était garée dans l'allée du garage.
    
    Je me demandais ce devait en penser les voisins, j'espérais pouvoir leur donner une explication valable.
    
    J'entrais dans ma maison et je les entendis remuer dans la chambre.
    
    J'entrais dans la chambre, Déborah était assise sur Dan, sa grosse bite profondément enfoncée dans sa moule alors qu'elle avait la mentule d'un autre type en bouche.
    
    Ils étaient entièrement nus. Je reconnus Steve, un de mes collègues.
    
    Déborah avait des difficultés à sucer une bite tandis que Dan la baisait avec vigueur.
    
    Je voyais sa foufoune étreindre sa hampe alors qu'il coulissait réguliè-rement en elle.
    
    J'étais très ennuyé de voir que Dan avait invité un tiers à partager ma femme. Je me demandais comment de personnes étaient au courant et avec combien d'entre elles elle devrait baiser.
    
    Steve lui tenait la tête pour qu'elle le suce correctement. Quelques ins-tants plus tard, il se retira de sa bouche, la contourna et cracha sur son trou du cul.
    
    J'avais peur de ce qui allait arriver, je ne pense pas qu'ils avaient ...
«123»