1. Le yacht (Turpitudes)


    Datte: 27/03/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Hardcore, Sexe Interracial Auteur: michelemimi

    Le lendemain le réveil sonne à 06 heures. Eva se léve d'un bon et me secoue.
    
    « Allez, debout ! Bouge ton cul ! ».
    
    On file à la cuisine où les matelots déjeunent aussi. Désormais, sur le désir de Carole nous sommes en permanence nues et donc on attire les regards et les envies du personnel de bord. Les hommes sont sympas, mais ils ont les mains baladeuses. Eva se dérobe en riant. Mais pour moi, avoir de grosses mains qui vous fouille à peine réveillée dés le matin..... Sans se préoccuper des mains qui nous pelotent au passage. Nous devons servir les invités qui attendent dans le salon. Aussitôt la salope de Carole me lance :
    
    « Met toi à genoux et répète haut et fort : JE NE SUIS QU'UNE CHIENNE POMPEUSE DE BITE ET BOUFFEUSE DE CHATTE ! »
    
    Je regarde autour de moi les invités qui n'attendent que ça. Que ne faut-il pas faire pour mil balles par jours.... Je me met à genoux et crie :
    
    « JE NE SUIS QU'UNE CHIENNE POMPEUSE DE BITE ET BOUFFEUSE DE CHATTE ! Je vous demande pardon d'avoir bouffé la chatte d'Eva et sucer le Capitaine Mademoiselle. »
    
    « Approche à quatre pattes petite femelle ! ».
    
    J'avance sous les regards malsains des spectateurs qui ne perdent pas une goutte du spectacle que je leur offre avec mes seins qui se balancent au gré de mon déplacement. J'amuse la galerie à mes dépends.
    
    Carole attend un moment, puis elle rit en poursuivant :
    
    « Ne trouvez-vous pas ça amusant de voir cette bonniche se ballader comme une chienne à quatre pattes ? On va ...
    ... bien s'amuser avec toi aujourd'hui ! »
    
    Sa mère, finit quand même par lui dire :
    
    « Tu es quand même une peste, Carole. Mais tu as des idées amusantes. »
    
    Carole reprend :
    
    « Comme tu (ai fait plaisir sans autorisation, il serait juste de te baiser et de te fouetter. Qu'est ce que tu en penses Michèle ? »
    
    Que voulez- vous que je réponde à une question aussi tordue.
    
    « Je pense que vous avez raison, Mademoiselle. »
    
    « C'est bien. Tu commences à comprendre. »
    
    A ce moment, un grand black se pointe avec une queue d'une dimension que je n'avais encore jamais vue. Sans ambages, il me saisit les hanches et me fourre d'un coup. Son engin est si monstrueux que je ne peux m'empêcher de crier lors de la dilatation brusque de mon vagin. Il me baise avec force et éjacule aussi rapidement dans mon coquillage distendue qu 'il n'y était entré. L'assemblée applaudit devant cette démonstration improbable me laissant toute chose.
    
    Il repart comme il était revenu et comme l'avait promis Carole, on m'attache et les invités se font un malin plaisir à me de la fouetter chacun leur tour en visant les endroits les plus sensibles. Les coups pleuvent principalement sur mes seins et ma chatte.
    
    Après ce traitement de faveur, les invités vienne se soulager en utilisant ou ma bouche, ou ma chatte ou mon cul .avec elle. Pendant qu'une queue me fourre la bouche, deux autres me perfore le cul et la chatte. Je suis bien rempli et désormais j'accepte ma condition et me soumet à tous les ...
«123»