1. Premier essai


    Datte: 22/03/2021, Catégories: Sexe Interracial Mature, Auteur: cestmoi

    Au volant, je me suis vu, en été, m’arrêtant près d'une voiture en panne, sous la pluie, dont la conductrice trempée jusqu'aux os semble vociférer contre son carrosse flambant neuf.
    
    Je m'approche avec un parapluie et l'entends jurer comme un charretier, le contraste entre son langage et son aspect extérieur de femme mature et tirée à quatre épingles, limite guindée, me fait sourire et bander ostensiblement. Je lui propose mon aide en l'abritant par réflexe.
    
    Elle m'envoie sur les roses parce qu'en plus de sa voiture en panne, de son téléphone qui a glissé sous le châssis, elle n'a pas besoin d'un gros beauf qui se la joue chevalier du pauvre.
    
    Quand je propose tout de même de passer un coup de fil à une dépanneuse, vu qu'il n'y pas de borne à proximité.
    
    Elle me fusille du regard.
    
    Je tourne donc les talons.
    
    Elle se précipite sous le parapluie et râle parce que je pourrais me montrer plus galant et comprendre son énervement.
    
    Le majeur de ma main libre lui adresse un bref salut et je retourne à ma voiture, le temps que je jette le pépin dans le coffre, elle s'est installée sur le siège passager.
    
    La pluie redouble, mais je n'en tiens pas compte et lui demande de sortir. Retroussant sa courte jupe, elle rétorque abruptement :
    
    - "Je suis trempée jusqu'au string, vous ne me laisserez pas dehors par ce temps si vous êtes un homme !!"
    
    Mon sang ne fait qu'un tour :
    
    - "A moins qu'il ne soit mouillé de l'intérieur, vous pouvez vous en faire un ...
    ... d****au."
    
    Elle esquisse un rictus et écarte le mince tissu :
    
    - "Vérifie par toi même si tu l'oses ! Je suis sûre que tu attendais le bon moment pour essayer de me sauter!" Son regard plein de colère n'augure rien de bon, je ravale ma fierté et lui laisse le premier point.
    
    Je démarre et elle éclate de plus belle :
    
    - "Même les nègres n'ont plus de couilles !! Hommes, femmes, vous baisez tout ce qui bouge et moi je ne suis pas assez bien pour toi ? Ma chatte c'est un honneur pour un mec comme toi !"
    
    Ma réponse la laisse muette :
    
    - "Quand je baise, je ne joue pas aux osselets ! Votre mari a préféré se taper un mec au lieu de votre cul tout sec ?"
    
    Les larmes lui montent aux yeux, elle se détourne vers la fenêtre. J'ai touché un point sensible : Egalité.
    
    Je verrouille mon regard sur la route ; après quelques kilomètres, le soleil revient. Un panneau indique que la prochaine aire de repos est fermée pour travaux. Je lui jette un bref regard, elle semble assoupie, la jupe toujours relevée à ras de sa lingerie. Est-ce volontaire ? D'après mon expérience, une femme énervée ne s'endort pas aussi facilement, surtout dans cette tenue.
    
    Le bitume défile, la frontière entre fantasme et certitude s'atténue, régulateur enclenché, je pose tout de même la main sur sa cuisse nue. Elle ne réagit pas, sa peau souple est douce au toucher. Je m'en tiens là.
    
    A l'approche de l'aire fermée, je constate qu'il n'y a pas de station, ce n'est qu'une aire de repos toute simple et déserte en ...
«12»