1. Lingerie


    Datte: 21/03/2021, Catégories: fh, fhh, ffh, inconnu, magasin, essayage, Voyeur / Exhib / Nudisme photofilm, BDSM / Fétichisme hféminisé, Transexuels Oral fgode, pénétratio, double, fdanus, hdanus, hgode, hsodo, jouet, jeu, lavement, confession, hbi, vêtements, Auteur: Luc Surr

    Je passe une première fois devant la vitrine de la boutique, quasiment sans ralentir, survolant du coin de l’œil les modèles en exposition… Intérieurement, je m’amuse presque de mon attitude. Faire semblant d’hésiter ne risque pas deme tromper – je sais parfaitement que je vais le faire, sinon je me traiterais ce soir d’imbécile malheureux, et de trouillard !
    
    Ça fait un moment déjà que j’ai envie d’aller dans un des magasins de cette chaîne, j’ai vu sur leur site internet que leurs produits sont des plus affriolants, sans pour autant coûter au-delà du raisonnable. Ce n’est évidemment pas la première fois que je vais acheter ce type de vêtements, mais jusqu’à présent, j’en étais resté aux grandes surfaces, bien plus anonymes. Hélas, s’ils y sont (relativement) bon marché, l’audace laisse souvent à désirer, et certaines choses y sont quasiment introuvables…
    
    Bon, allez, je ne goûte plus guère cette marche-hésitation, il est temps de passer aux choses sérieuses – en plus, ’y a des soldes ! Après un dernier léchage de la vitrine (la pôvre…), je passe le seuil, salue d’un sourire et d’un petit « bonjour », malgré tout un peu intimidé, la vendeuse derrière sa caisse, et parcours le magasin du regard. Deux clientes seules, un (faux ?) couple de jeunes filles, et un (vrai !) couple de trentenaires… C’est marrant, je me sens presque plus mal à l’aise du fait de cette autre présence masculine.
    
    Il paraît que nombre d’hommes n’osent se risquer seuls dans ces antres de la ...
    ... féminité… Alors quand en plus, ce n’est pas pour offrir… Pourtant, même si je me sens un peu fébrile – encore une fois, au grand amusement de ma partie rationnelle, qui n’en voit pas la raison –, extérieurement, je ne pense pas que ça se remarque de trop, mis à part peut-être une légère rougeur…
    
    Sans m’attarder sur ces sensations, je fais un premier tour rapide des lieux, avant de revenir vers les pièces qui ont attiré mon regard. Une magnifique guêpière, toute de satin noir, me fait hésiter, mais décidément, 80 €, c’est un peu hors-budget (même si je sais bien que ces mignardises sont de loin les plus coûteuses). Un peu plus loin, une nuisette d’un rouge flamboyant (à moins que ce ne soit un fond de robe ? Y a-t-il une réelle différence, d’ailleurs ?)… Ça serait peut-être l’occasion, je n’ai pas encore cet article dans mon coffre à trésor, mais malheureusement, il n’y a pas ma taille. Tiens, les étiquettes sont en français et en italien… Je ne savais pas que cette marque vendait aussi là-bas.
    
    Foin de folies, je resterai (relativement) sage ! Je sélectionne d’abord un joli string rouge lui aussi, fait de tulle élastique replié à la ceinture. Simple et original, il devrait envelopper mon anatomie sans problèmes… Juste à côté, je déniche un vieil objet de fantasme : une jarretière, elle aussi en tulle rouge (décidément !). Enfin, je mets la main sur la culotte qui m’a conquis dès le premier regard dans la vitrine. Brune, elle joue également dans la transparence, le devant en ...
«1234...13»