1. Mon Maître <3 (1)


    Datte: 23/02/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: MsMagicTrick(monarch)

    Bonjour ! J’entretiens une relation bdsm en tant que soumise (je suis Switch et j’ai aussi un soumis) avec mon Maître et j’aimerais raconter ici quelques séances qui ont été importantes pour moi ici... J’espère que ça vous plaira ^^
    
    Mon Maître
    
    — Énervée...
    
    La dernière limite.
    
    Je vais raconter ma dernière séance avec mon Maître et faire de mon mieux pour exprimer toute la colère et l’excitation que j’ai ressenties ce jour-là. Je la ressens encore !
    
    Quand je suis devenue sa soumise, nous avons convenu de limites, de choses à ne pas dépasser. Il y eut bien évidemment les safewords : ’’Attention 3’’ et ’’Stop 4’’, et le reste. Quand il me demanda mes limites, je sus tout de suite quoi dire :
    
    — Les gifles, la strangulation, l’humiliation et le fait de ramper pour toi.
    
    Il me rit au nez.
    
    — Nous verrons...
    
    En effet, j’ai vu. Je me suis pris des gifles quand j’ai été insolente, et j’ai aimé ça. Il m’a serré le cou et j’ai aimé ça. Il m’a humiliée, et bien que terriblement en colère, cela m’a beaucoup excitée. Il ne manquait plus que ramper... Je savais qu’il me le demanderait un jour, et que cela marquerait une étape dans ma progression de soumise. Je l’appréhendais et en même temps, j’avais envie de le faire pour mon Maître.
    
    Alors me voici, à genoux dans son salon. Je suis en sous-vêtements, avec mon collier en cuir noir, le regard baissé à ses pieds.
    
    — Comment te sens-tu ?
    
    — Excitée et soumise, mon Maître...
    
    — Bien. Tu peux me regarder.
    
    Je levai immédiatement la tête vers ses beaux yeux bleus et y vis beaucoup d’excitation et d’impatience. Il m’attacha la laisse à mon cou et demanda de la tenir. Il me laissa un instant, et revint avec sa cravache. Nous adorons tous les deux cet objet... Longue, ni trop souple, ni trop rigide, avec un côté de cuir et un côté de fausse fourrure... La voir dans ses mains ne fit qu’augmenter mon excitation.
    
    « Tu sais ce que je vais te demander ?
    
    — Non, mon Maître...
    
    — Vraiment ?
    
    — Seulement des suggestions...
    
    Il attendit dans un silence pressant que je les lui partage.
    
    — Euh... Peut-être mon Maître que tu utiliseras la cravache pour me fesser ? Tu m’attacheras sûrement avant...
    
    Il rit.
    
    — À un moment oui. Mais là, je sais que ce que je vais te demander ne va pas te faire plaisir. »
    
    Il me reprit la laisse, et je me mordis la lèvre pour ne pas rire nerveusement. Mon visage se tordit d’un sourire déplacé. Il allait me demander de ramper, évidemment. Le regarder et devoir soutenir son rictus satisfait était difficile.
    
    — Alors ? Qu’est-ce que je vais te demander ?
    
    — Tu vas me demander de ramper, mon Maître ?
    
    — Oui. Tu vas te mettre à quatre pattes et nous allons aller dans la chambre comme ça. Et en attendant, tu vas tenir la cravache entre tes dents. Si tu la fais tomber ou que tu l’abîmes, tu vas vraiment le regretter.
    
    Je me mis à quatre pattes, la cravache entre les dents et... Je suis restée figée de colère. Mais mon Maître, si prévoyant, tira ...
«1234»