1. Confession


    Datte: 22/02/2021, Catégories: f, ff, fplusag, jeunes, frousses, religion, Voyeur / Exhib / Nudisme odeurs, Masturbation Oral 69, confession, prememois, initff, Auteur: Martine

    — Bonjour, mon Père, bénissez-moi, parce que j’ai péché.
    —In nomine patris, et filii et spiritus sancti, amen… Bonjour ma fille. Quel âge avez-vous ? Qui êtes-vous ?
    — J’ai dix-neuf ans, mon Père, je m’appelle Martine, et je viens d’arriver dans la ville, je suis en vacances chez une amie de mes parents, qui tient l’auberge.
    — Ah oui, Madame Chaumont, c’est ça ?
    — Oui, mon Père, Huguette est une amie d’enfance de ma mère.
    — Vous êtes étudiante ?
    — Non, j’ai arrêté au brevet, mon Père, je suis fille d’agriculteurs, je vis à la campagne, je travaille à la ferme familiale.
    — Je vous écoute, dites-moi les fautes pour lesquelles vous implorez le pardon de Notre Seigneur.
    — Eh bien, euh… voilà, mon Père, euh, c’est délicat…
    — Je vois, mon enfant… Auriez-vous péché conte la pureté ?
    — Oui… c’est ça…
    — Vous avez eu des pensées impures ?
    — Oui… oui… beaucoup, mon Père.
    — Et… plus que des pensées ? Avez-vous pris du plaisir ?
    — Oui, aussi, beaucoup… oui, beaucoup de plaisir…
    — Par des attouchements, ma fille ?
    — Oui, mon Père, je l’avoue…
    — Et ces attouchements étaient… très intimes, c’est cela ?
    — Oh oui, mon Père…
    — Et ils étaient prodigués par quelqu’un ? Ou par vous-même ?
    — Non, j’étais toute seule, mon Père, par moi-même, c’est ça. C’est grave ? Vous pensez que je pourrais être… je veux dire… excommuniée ?
    — Non, pas jusque-là, mon enfant ! Nous ne sommes plus au temps de l’Inquisition, mais au vingtième siècle, en 1975, quand même ! Mais la masturbation est interdite par notre Sainte Mère l’Église, le saviez-vous, ma fille ? Et aussi que le plaisir ne doit être pris que dans l’acte de reproduction, à condition d’avoir auparavant été consacrée par les liens sacrés du mariage, n’est-ce pas ?
    — Oui, oui, je le sais, mon Père…
    — Et malgré cela, vous avez cédé à la tentation ?
    — Oui, mon Père… euh… j’avais très envie… et puis… c’était très bon…
    — Oui, je vois… et malgré cela, vous le regrettez, n’est-ce pas ?
    — Oh oui, maintenant, je le regrette…
    — Et vous vous êtes livrée à ces excès souvent ? Combien de fois ?
    — Euh… mais… tous les jours, mon Père…, et oui, souvent, plusieurs fois par jour…
    — C’est donc une habitude ? C’est grave, mon enfant !
    — Je suis désolée, mon Père, je regrette… mais quand ça vient, je ne peux pas m’en empêcher, vous comprenez…
    — Je comprends que vous avez un véritable vice, ma pauvre enfant…
    — Je suis désolée, mon Père, je regrette, je regrette…
    — Bien. Si vous me promettez de faire un effort pour résister à vos tendances perverses, je vais vous absoudre. Dites votre acte de contrition.
    — Merci, mon Père. Mon Dieu, je regrette d’avoir péché, j’implore votre pardon et je promets de faire tous mes efforts…
    —Ego te absolvo a peccatis tuis, in nomine Patris et Filii et Spiritus Sancti, amen. Vous direz dix « Notre Père » et dix « Je vous salue Marie ». Allez en paix, mon enfant.
    — Merci, au revoir, mon Père.
    
    ----00000-----
    
    — Bonjour, mon Père, bénissez-moi, parce que j’ai péché.
    —In nomine ...
«1234...13»