1. Vacances en Espagne


    Datte: 22/02/2021, Catégories: fhhh, jeunes, couleurs, médical, vacances, plage, fsoumise, Voyeur / Exhib / Nudisme noculotte, fgode, préservati, pénétratio, double, Partouze / Groupe yeuxbandés, totalsexe, Auteur: Claire

    En septembre de l’année dernière, pour fêter notre diplôme d’infirmière, moi et deux de mes copines nous devions partir pour deux semaines en Espagne avec quatre copains. Manque de bol, l’une s’est plantée en voiture, bilan : fracture du bassin et l’autre, maladie encore plus grave, est tombée amoureuse. Me voilà donc seule dans une 307 avec quatre gars dont deux que je ne connaissais pas la veille, pour mille deux cents kilomètres, direction Roses en Espagne.
    
    Je passe le détail des quatorze heures de route et de bouchons, notre état de fatigue et de nervosité à l’arrivée, ainsi que la galère pour récupérer les clefs de l’appartement, mais ouf me voilà enfin installée avec une grande chambre pour moi toute seule. Ce n’est que le lendemain matin que j’ai réalisé dans quelle situation je me trouvais, quand je me suis levée pour le petit déjeuner en tee-shirt et que je me suis retrouvée avec quatre paires d’yeux posés sur mes fesses au moment où je me suis penchée pour prendre le lait dans le frigo.
    
    Contrairement à ce que l’on pourrait penser, je ne me suis pas vraiment sentie gênée, mais plutôt conne de me faire mater le cul par quatre mecs en caleçon devant leur bol de café.
    
    — Si vous voulez une photo, c’est maintenant !
    
    Bilan, ils se sont tous redressés comme des « I », renversant à l’occasion café et jus d’orange sur la table, et me laissant donc tranquillement le temps d’aller enfiler un short.
    
    — Ça y est, vous avez les yeux et le reste décongestionnés, on peut se prendre le petit déjeuner tranquille.
    
    On est tous partis dans un fou rire, l’ambiance des vacances été lancée. Mais l’inconvénient de vacances avec des mecs, c’est que niveau organisation et ménage, ils sont minables. Il a donc fallu dès le départ définir clairement des règles de conduite afin de pouvoir vivre en communauté. C’est peut-être le côté chiant d’une nana, mais voir le matin des lavabos ou des toilettes gardant des souvenirs du client précédant, excusez-moi, mais c’est franchement dégueulasse, sans oublier les fringues qui traînent partout ou des miettes et autres saletés qui quitteront sûrement le sol par une volonté divine. Il fallait donc régler cela d’entrée.
    
    Cela étant établi et malgré le fait que je leur avais parlé comme une mère, je pus constater rapidement, lors de notre premier passage à la plage, qu’ils ne me regardaient pas comme telle. Effectivement, malgré leur présence, je ne me suis pas privée pour me mettre seins nus et mon 95 F a eu l’air d’émouvoir quelque peu leurs shorts de bain, mais faisant comme si de rien n’était, je chahutais avec eux aussi bien dans l’eau que sur le sable.
    
    À un moment l’un de leurs jeux, aussi puéril qu’il puisse paraître, fut de s’enterrer dans le sable et de faire des photos avec juste la tête sortant du sable. Pour moi, ce fut plus compliqué car j’avais les doudounes qui faisaient deux bosses ; ils choisirent donc de faire une photo où n’apparaîtraient que mon visage et mes seins. Pour mon plus grand ...
«1234...7»