1. Sofia (3)


    Datte: 20/02/2021, Catégories: Transexuels Auteur: Sofia Alliancia

    Le lendemain matin, je me réveillai à côté de Laura. Elle dormait toujours et je me pris à penser à sa promesse que, dans la journée, je pourrais lui faire l’amour. Je dirigeai ma main vers son entrejambe et commençai à la caresser doucement et, dans un léger soupir de plaisir naissant, Laura se réveilla, me sourit, enleva ma main et me dit :
    
    — Pas tout de suite, ma chérie. Nous avons toute la journée pour ça.
    
    Nous nous levâmes alors et Laura me prêta une de ses robes de chambre en satin pour éviter que je prenne froid en nuisette. Elle m’invita alors à prendre le petit-déjeuner et m’exposa la journée.
    
    Elle me demanda si je lui faisais confiance puis me dit que depuis la veille, elle était vraiment bluffée par ma transformation et, connaissant mon histoire pour en avoir parlé avec elle sur le net, elle me suggéra qu’il était peut-être temps de passer une étape : celle de sortir dans la rue en femme.
    
    Voyant la peur s’afficher dans mon regard, elle me coupa l’herbe sous le pied en me disant que d’une, elle m’aiderait à me préparer et que de deux, elle pensait qu’il était temps que je m’accepte tel que je suis au grand jour.
    
    Lui faisant totalement confiance, du fait d’un sentiment d’amour naissant, je me soumis donc à son idée. Nous nous dirigeâmes alors vers sa chambre pour nous préparer à sortir. N’ayant emmené qu’une seule tenue pour notre rencontre et, voyant que nous faisions toutes deux la même taille (36/38), elle plongea le nez dans sa garde-robe. Elle en sortit un tailleur rose fuchsia en satin
    
    — Ça, ça sera parfait.
    
    Je lui demandai si elle n’avait pas quelque chose de plus discret. Elle me répondit de lui faire confiance car ce pantalon allait me faire des fesses si torrides que plus personne ne ferait attention à autre chose. Elle sortit aussi d’un de ses placards un top blanc satiné. Une fois habillée, elle me maquilla avec un maquillage du plus bon goût, c’est-à-dire à la fois rose barbie mais sans être trop forcé. Elle me parfuma puis, pour parfaire à tout cela, elle me noua autour du cou un petit foulard rose et recoiffa ma perruque. J’étais prête mais Laura, elle, devait se préparer.
    
    Je sortis donc de la chambre pour l’attendre dans le salon. Je vis alors ma silhouette se refléter dans une glace. J’en étais bouche bée. J’étais devenue une vraie femme. Je me reluquai dans tous les sens et c’est vrai que je dus avouer que ce pantalon me faisait des fesses de rêve.
    
    Après quelques minutes, Laura sortit à son tour. Elle était plus resplendissante que jamais. Ses cheveux noirs de jais étaient coiffés en chignon. Elle aussi avait choisi un tailleur en satin, mais le sien était blanc avec une jupe fendue jusqu’à mi-cuisse. Sous sa veste, elle portait un chemisier noir transparent laissant apparaître son soutif en dentelle. Elle me sourit et vint se mettre à côté de moi devant la glace et me dit :
    
    — Allez, ma belle, la ville est à nous.
    
    Dans l’entrée, elle ouvrit ce que j’appellerai plus tard sa caverne au ...
«123»