1. DECOUVERTE DE L’AUTRE SEXE (suite 4)


    Datte: 15/02/2021, Catégories: Gay Première fois Transexuels Auteur: thma69

    (A l’attention des éventuels lecteurs, je m’excuse pour les fautes de frappe et d’orthographe. En effet, je ne me relis pas. C’est mal me direz vous mais je prends tellement de plaisir à écrire que je suis incapable de le faire. J’espère que cela ne gâchera pas votre lecture et, surtout, que vous prendrez autant de plaisir à les lire que j’ai à les écrire et surtout que j’aurais eu du plaisir à les vivre. Oui, ce sont mes fantasmes, c’est comme ça que j’aimerais que cela se passe pour moi, un homme doux, un peu directif amis qui sache ce qu’il faut pour moi, qui m’aide à me travestir et qui sait m’amener à me donner à lui.)
    
    Dans la salle de bain je me rendis compte que mon string était trempé devant comme derrière. Ce petit bout de tissu contenait une partie notre jouissance mutuelle. Je ne pus m’empêcher de le sentir pour humer l’odeur de nos plaisirs. La nuisette n’était pas dans un meilleur état. J’ôtais la perruque, les bijoux, le porte-jarretelles et les bas. Au passage, je me félicitais d’avoir su les accrocher comme il faut car ils avaient tenus la distance face aux assauts de Philippe. Cette pensée me donna une érection immédiate et je me jetais sous la douche pour me calmer.
    
    Douche que je pris très chaude et me savonnant abondamment. Insistant sur mon sexe, mes fesses, entre mes fesses. A nouveau, cette sensation de me sentir lisse sur ces zones me fit de l’effet et je bandais à nouveau. « Non mais c’est pas vrai vari, il faut que je me calme. On dirait que je suis en chaleur. ». Mais n’était-ce pas le cas.
    
    Il veut que je sois Elodie pour la nuit alors ok, je suis prête. Prête ? Oui, je serai Elodie cette nuit, j’en ai envie, il me l’a donnée cette envie, pour une fois, de me sentir femme, désirée, aimée par son amant. Est-ce le signe d’un refoulement quelconque ? Je m’en fous il sera bien assez tôt pour une psychanalyse. Je me rase soigneusement, remet un peu de fond teint et du rouge à lèvre. Je remets la perruque en place et l’attache avec soin pour qu’elle reste en place pour la nuit. J’enfile le string, il est très doux. Puis la nuisette qui est toute aussi douce. C’est un réel bonheur que de les porter, c’est comme une caresse à chaque instant. Ne faudrait-il pas que je m’épile entièrement ? L’idée est tentante mais je repousse la décision au lendemain. Une goute de parfum derrière chaque oreille et je me dirige vers la chambre. Quel con ! Il est sous la couette et dort. Là, j’ai bien failli faire demi-tour. Mais j’ai dit ok. Mais, encore un mais, il y avait un truc qui ne m’allait pas. Il ne s’était pas douché lui. Quel cochon, et si nous avions des envies pendant la nuit et si j’avais envie de le sucer au réveil ? Non, décidemment il fallait faire quelque chose.
    
    Je retournais à la salle de bain et trouvais des lingettes. De retour dans la chambre, je me glissais sous la couette et venais me coller contre son dos. Ma main découvrit rapidement qu’il était le sexe à l’air et je pris une lingette pour le nettoyer. Se ...
«123»