1. Trois Hommes


    Datte: 29/01/2021, Catégories: f, h, fh, fplusag, Collègues / Travail amour, Voyeur / Exhib / Nudisme noculotte, Masturbation Oral Auteur: Manofsam

    Suite des récits 14409, 14413, 14415, 14421 et 14429 :Pour le retour de Paul, Emma s’est faite son esclave. Elle le satisfait plusieurs fois, mais elle-même ne jouit pas.
    
    6 – Trois hommes
    
    Cher journal,
    
    Je profite du fait que Paul passe la soirée chez un copain pour consigner ma folle journée. À bien réfléchir, j’essaierai de te garder secret : ces récits regardent de trop près mon intimité, je ne veux pas que Paul lise ces pages. J’ai donc opté pour une cachette des plus improbables : je te dissimulerai dans le fond de mon tiroir à maquillage. Je doute qu’il vienne fouiller ici.
    
    Après la déception d’hier, j’étais furieuse. Nous avons passé le reste de la journée à ne rien faire : Paul s’est remis à sa console, qu’il avait lâché plusieurs jours, et moi, je me suis occupée de mon mieux pour faire taire le désir qui hurlait et hurle encore au plus profond de moi. J’ai eu du mal à m’endormir. Des pensées contradictoires m’envahissaient – quelle déception que ces retrouvailles ! Et pourtant, Paul a fait de son mieux… Vraiment ? Qui est-ce que j’essaie de convaincre ? Peut-être a-t-il aussi pris son pied égoïstement, non ? C’est un peu de ma faute, j’avais dit que je serais à sa disposition. L’idée de la caméra était originale, mais il a joui bien trop vite. Fallait-il le lui dire ? Je n’ai pas voulu. Je n’ai pas voulu le blesser, et que sa libido rechute à trente-six pieds sous terre. J’ai tourné le problème dans ma tête pendant deux bonnes heures, avant de me dire ...
    ... que la seule solution, c’était qu’il reprenne confiance en lui. Lui rendre son estime, ce serait faire à nouveau de lui ce mâle, cette bête sexuelle qui m’avait conquise. Je me suis dit que mes raisonnements étaient égoïstes : j’étais sexuellement frustrée, alors c’est pour cela qu’il fallait que Paul aille mieux ! Non, en fait, il fallait que Paul aille mieux tout court, et d’abord pour son propre bien-être. J’allais continuer à être pleine de bonnes attentions pour lui, à rester sa petite femme sexy, et surtout, lui donner une autre chance de se rattraper. La joie des retrouvailles avait sans doute précipité son désir.
    
    Au petit matin, je me suis levée en silence et je me suis préparée pour le travail. Dans la salle de bain, j’ai dû insister sur le fond de teint pour cacher les cernes : j’ai passé une assez mauvaise nuit. Alors que j’allais m’éclipser, au moment où j’atteignais la porte, j’ai senti une présence derrière moi et je me suis retournée : c’était Paul. Il s’est approché, sourire aux lèvres, et m’a déposé un bisou sur la bouche. J’allais partir, mais ses mains se sont glissées sous mes bras et il a commencé à me déshabiller.
    
    — Non, Paul, je vais être en retard…
    
    Protestation de pure forme, car en réalité, dès l’instant où sa main s’était posée sur moi, j’avais commencé à mouiller. J’ai laissé Paul me déshabiller entièrement. Alors il a ouvert la porte d’entrée de notre appartement et il m’a appuyée contre le chambranle. J’ai senti le froid du métal dans mon ...
«1234...9»