1. Rebondissement de notre vie de couple 2/7


    Datte: 12/01/2021, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: Boucar

    Chapitre 2 (Je ne me reconnais plus…)
    
    Le lendemain au boulot, seule assise devant mon bureau, des pensées érotiques perturbent mon esprit. Je me revois offerte comme un jouet. Après coup, en y repensant, je suis tiraillée entre la honte et l’abandon. Dans ces moments, la Bcbg a tendance à prendre le dessus et chasser ces mauvaises pensées mais cette fois, la petite salope lutte pour rester en place. Je demeure donc avec mes pensées lubriques qui provoquent une série de flash et d’images dans mon imaginaire perverti par mes dernières expériences.
    
    Je commence à sentir des picotements dans mon bas ventre. Je m’imagine empoigner sa verge, la porter à ma bouche. Je le suce énergiquement, j’avale son sexe profondément, je l’engloutis presqu’entièrement. Je veux qu’il vienne sur mon corps et dans ma bouche…
    
    Un inconfort à l’entre-jambes me sort de mes pensées. Mon string est trempé, ma mouille déborde… Je me trouve cochonne et inconvenable… La Bcbg reprend le dessus si bien que je me remets à mes tâches courantes.
    
    De retour à la maison, plus tôt que prévu, je glisse dans un bon bain chaud. Seule avec mes pensées, la chaleur de l’eau sur mon corps aidant, je repars dans mon monde secret. Des images confuses se succèdent dans ma tête plus cochonne les unes que les autres. Je commence à me caresser les seins qui pointent déjà. Je presse les pointes entre mes doigts me procurant ainsi de vives sensations. Une de mes mains abandonne sa tétine pour glisser entre mes cuisses. Je m’affaire maintenant sur mon petit bouton d’amour.
    
    La texture de l’eau commence à changer près de mes lèvres, je mouille d’excitation. Mes doigts glissent de mieux en mieux le long de ma fente, c’est le signal que j’attendais pour me donner le coup de grâce. Je plante un doigt dans ma chatte et commence à me masturber tout en pressant une de mes tétines de l’autre main. Mes jambes se contractent et je ne peux m’empêcher de lâcher quelques jurons tellement ma jouissance est intense. Cette fois la salope ne disparait pas immédiatement. Une sensation de bien-être m’envahit et pense plutôt aux prochaines étapes de ces jeux sexuels si délicieux.
    
    Je décide donc de prendre les reines et de pousser le jeu un peu plus loin question d’augmenter d’un cran mon niveau d’excitation et celui de mon mari de qui je n’ai toujours pas goûté le sexe ces derniers jours. Ce serait excitant de le déstabiliser ce petit pervers… 
«1»