1. Le voisin bricoleur a des mains en or et un sacré outil. 5/5


    Datte: 11/01/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: Mlkjhg39

    Le voisin bricoleur a des mains en or et un sacré outil.
    
    Chapitre cinq.
    
    -Regarde comme elle mouille la vieille !
    
    Marc la recadre et lui ordonne la suite :
    
    -Je ne veux pas qu’elle trouve déjà son plaisir, passe à l’étape suivante et toi Béatrice, tu te mets à genoux, les doigts croisés derrière la tête et tu ne bouges plus tant que ne te dirai pas le contraire ! Que je t’explique, Eve va te poser des pinces aux tétons et sur tes grosses lèvres puis va y suspendre des poids, j’ai remarqué hier que tu aimais quand je tirais dessus, plus tu seras sage, moins le supplice durera.
    
    Eve s’exécute, pose les pinces puis les poids. La douleur du pincement est démultipliée par les poids heureusement assez faibles qui tirent l’ensemble. Je grimace quand les pinces tirent sur mes mamelons. Eve a repris ou elle avait arrêté et me doigte faisant osciller les poids qui tirent sur les lèvres.
    
    -Alors pas trop dur ? Tu ne te rebiffes pas contre ton maître ?
    
    -Je ne m’attendais pas à ça, c’est un peu douloureux mais je ne vous décevrez-pas, Maître !
    
    -Je vais vérifier si Eve fait bien son travail
    
    Il passe sa main sur ma fente béante et la retire pleine de mouille.
    
    -Mmmmmhhhh ! Tu es bientôt à point, on dirait que tu aimes ça, ma salope !
    
    Il me laisse au supplice et vient se mettre devant moi sur ma gauche, Eve se met à droite et ouvre la braguette de Marc pour en sortir sa verge déjà bien gonflée de désir et elle se met à lui faire une fellation juste sous mes yeux.
    
    Frustrée, je vois son énorme pénis si large et si long, parcouru de veines en très gros plan. Eve ouvre la bouche et il insinue sa teub le plus profond qu’il peut, jusqu’à ce qu’elle soit prête à régurgiter son quatre heures.
    
    - Pompe chienne ! Fais-la crever d’envie !
    
    Il lui enfonce littéralement sa queue tout au fond de la gorge tout en maltraitant mes seins déjà mis à l’épreuve, ne se préoccupant que de son plaisir.
    
    Après quelques minutes, il retire lui-même les pinces, je soupire de satisfaction.
    
    -Etends-toi sur le dos !
    
    Eve se couche sur moi tête-bêche, je n’ai pas le droit de me révolter et elle en abuse. Elle encastre sa tête entre mes jambes et je sens sa langue râpeuse lécher ma chatte pleine de mouille, ses lèvres sucer mon bouton décalotté. Elle sait y faire car un plaisir intense envahie tout mon corps.
    
    Marc s’est agenouillé derrière elle, positionne sa queue face à la chatte offerte et la pénètre à la hussarde. Je suis de nouveau aux premières loges pour voir le train entrer en gare et manœuvrer dans le tunnel de la donzelle. De temps en temps, il me donne comme une obole à un mendiant sa bite à sucer.
    
    -Occupe-toi donc de mes couilles, salope !
    
    J’essaie de lécher à chaque passage devant ma bouche les bourses de Marc encore pleines de sa semence.
    
    -Aaaahhhhhh, je vais jouir ! Je n’y tiens plus ! S’écrie la petite pute qu’il ramone depuis quelques minutes.
    
    Il accélère ses allers-retours dans l’intimité de la fille soumise qui laisse ...
«123»