1. Perfect Mask (3)


    Datte: 11/01/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Anal Première fois Auteur: Axelya

    Perfect Mask (3ème partie)
    
    Dans un premier temps, elle l’avait poussé sur le lit. Il s’était retrouvé couché sur le dos, en travers. Elle s’était rapprochée doucement avec des gestes de félins en manque de caresses. Leurs bouches s’étaient de nouveau réunies puis la jeune femme était descendue plus bas, déposant de légers baisers dans le cou de Samuel. Elle avait dégagé la poitrine de son partenaire avant de lui mordiller les tétons.
    
    La main de Clémentine s’aventura dans le slip de Samuel.
    
    - Je le savais, dit-elle. Ta queue est raide.
    
    Elle le branla tout doucement. La sensation était étrange, bien différente de la masturbation telle qu’il la pratiquait habituellement. Loin de lui apporter un soulagement, les doigts de Clémentine ne faisaient qu’exacerber le désir de Samuel. Il était resté passif, objet des attentions de la jeune femme. L’envie le prit soudain de la saisir par les épaules et de l’attirer à lui. Il le fit, mais sans brusquerie. Il palpa la poitrine de Clémentine à pleines mains. Ses seins étaient merveilleux, pleins de vie.
    
    - Tu as envie de les sucer, n’est-ce pas ?
    
    Il fit oui de la tête. D’un geste gracieux elle détacha quelques nœuds de son corsage hors de prix, ce qui eût pour effet de libérer sa poitrine. Il observa de nouveau les larges aréoles brunies par le soleil, approcha sa bouche d’un des mamelons qui s’érigea aussitôt sous l’action de sa langue.
    
    - Hmmm, dit Clémentine, c’est bon. J’ai très envie de te sentir en moi. On va pourtant attendre encore un peu… J’ai un petit jeu à te proposer avant…
    
    Elle pivota sur le lit, passa une cuisse par-dessus la tête de Samuel, lui présentant ainsi son intimité. Il n’avait jamais vu un sexe féminin d’aussi près. Entre des grandes lèvres discrètes émergeaient des nymphes ardentes, gorgées de sang. De la fente à peine entrouverte descendait une goutte de mouille. Au-dessus s’érigeait le capuchon du clitoris, bien visible. Une odeur discrète, aux légères notes maritimes, lui chatouilla les narines. Samuel se redressa, la langue tendue. Il devait absolument la goûter.
    
    Clémentine sortit la verge de Samuel du slip en dentelle. Elle déposa un baiser tout doux sur le gland cramoisi. Elle lécha sa verge et ses couilles. De son côté, il explorait tous les replis de la chatte de la jeune femme avec délice. Elle avait un goût salé, légèrement acide. Clémentine poussa un petit cri quand la langue de Samuel toucha son clitoris, s’attardant sur ce point précis, prodiguant de délicieux chatouillis.
    
    Samuel sentit une chaude humidité se refermer sur son sexe. Clémentine l’avait pris en entier dans sa bouche. Elle le suçait, lentement. Il eut peur de jouir tout de suite mais rien de tel n’advint.
    
    Ils restèrent ainsi un moment à s’offrir mutuellement du plaisir avant que Clémentine ne décide de passer à autre chose. Elle se redressa, prit position accroupie face à Samuel, se saisit de sa queue qu’elle frotta un instant contre son sexe ruisselant avant d’introduire le ...
«12»