1. COLLECTION LIBERTINAGE. Le domaine. Saison III (14/15)


    Datte: 09/01/2021, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: CHRIS71

    Un pleutre, Olivier Raguin, propriétaire dans la dèche du domaine de son père mort dans les bras de deux putes me montre sa vraie nature.
    
    Descendre dans le trou dégagé avec la pioche des ouvriers réparant ma chapelle est trop dur pour lui.
    
    Un escalier nous conduit dans une crypte toute en marbre renfermant un trésor.
    
    Laurette se manifeste.
    
    - Je vois le maire qui arrive, va le chercher Olivier.
    
    Je l’entends partir.
    
    - Cachottière, tu as un coffre dans ta banque.
    
    - Tu rigoles, tu as vu sa cupidité.
    
    Il se fiche de moi son revirement est survenu quand il a compris qu’il était marron pour le tiers du trésor et il est revenu à son plan initial de m’épouser.
    
    - La bague c’est un piège que tu lui montes ?
    
    - Bien sûr ma biche, je suis notre plan.
    
    Il va s’endetter un peu plus et quand il va savoir que son contrat est caduc avec le négociant nous le ferrerons.
    
    - Je t’adore, l’élève vient de dépasser le maître.
    
    - Non, la maîtresse, ma maîtresse.
    
    Le maire arrive, nous salue et voyant l’ampleur du magot appelle la gendarmerie.
    
    Il nous confirme ce que Laurette avait lu mais ajoute que l’État a cinq ans pour le garder en l’achetant soit dans sa totalité, soit en partie des pièces trouvées ou rendre tout au propriétaire.
    
    - De toute façon, vu l’ampleur de ce que tu as trouvé Véronique tu es riche.
    
    Olivier je te salue, que fais-tu là ?
    
    - Je suis venue voir ma future fiancée.
    
    - Laurette ou Véronique ?
    
    - Véronique.
    
    - C’est bien, tu vas pouvoir garder ton domaine et éviter qu’il soit vendu aux Asiatique.
    
    Muet, il est muet.
    
    - Vous avez raison monsieur le maire, Olivier sait les conditions qu’il doit remplir pour être mon prétendant.
    
    - Je serais heureux d’unir les deux plus vieilles familles de la commune.
    
    Tu peux toujours courir pour nous unir tous juste sur le registre du commerce pourras-tu enregistrer la mainmise du domaine Dunant sur le domaine Raguin.
    
    Du moins avec Laurette nous nous y employons.
    
    - Une dernière chose, je vais prévenir les associations archéologiques qui viendront enquêtées.
    
    Ils ont plusieurs jours sans que vous puissiez les en empêcher de faire un inventaire des objets autres que ceux que nous emmenons.
    
    J’ai remarqué les tombeaux en pierre et les alvéoles où il semble que des vivres étaient entreposés.
    
    Quand on m’a prévenu, j’ai convoqué la gendarmerie, eux ils sont armés et vont tout protéger.
    
    - Tenez, les voilà.
    
    Les gendarmes prennent ce qui peut être volé et ayant une grande valeur.
    
    Nous redescendons aux voitures, ils partent et je me retrouve seule du moins avec Laurette et Olivier.
    
    - Veux-tu dîner avec nous ?
    
    - J’aurais de la chance de manger avec deux beautés.
    
    - Alors entre et sers-nous le repas que j’ai préparé hier pendant les congés de la gouvernante de Véronique.
    
    À ce sujet Véro, tu sais que c’est sa retraite bientôt il va falloir penser à la remplacer.
    
    C’est la première fois depuis notre naissance que Laurette m’appelle ...
«123»