1. L'envol des tourterelles (17)


    Datte: 01/01/2021, Catégories: Lesbienne Auteur: simson3

    Dans la minute qui suivit, aucun mot ne fut prononcé, les deux amoureuses en pleurs s’embrassant dans un torride baiser de réconciliation. Des mains furtives parcoururent les courbes de chacune des deux filles. Dans son élan de caresses, Alicia glissa sa main sous la minirobe de sa compagne dans le but d’apprécier la fine dentelle de son affriolante petite culotte mais, constatant l’absence de la pièce de vêtement, elle retira rapidement sa main.
    
    « Tu ne portes plus ta belle petite culotte, questionna Alicia?
    
    - J’ai fait pipi dedans, répondit Sophie, empruntant la petite voix d’une fillette prise en défaut.
    
    - Je suis désolée, je ne voulais pas te prendre les fesses prématurément, comme ça.
    
    - Oh mais, ce n’était pas désagréable du tout, répondit Sophie sur un ton coquin. »
    
    Le jeu amoureux des deux colombes reprit dans un esprit de complicité renouvelé.
    
    « Tu sais, reprit Alicia, que c’est toi la chanceuse, dans tout ça?
    
    - Ah vraiment, et comment ça?
    
    - Je suis doublement vierge, tu vas pouvoir me dépuceler deux fois! lui chuchota-t-elle à l’oreille. Il paraît que tu as appris plein de beaux trucs. J’ai vraiment hâte que tu me prennes à ton tour et que tu me fasses la passe! Lequel de mes trous d’amour penses-tu déflorer en premier?»
    
    Cet échange torride stimula au plus haut point Sophie qui, sentant monter en elle un esprit masochiste, manifesta le désir de relancer le jeu de rôle là où il avait été laissé.
    
    « On pourrait reprendre le jeu de tantôt? Nos rôles nous siéent si bien. Humilie-moi et surprends-moi, maîtresse. Je file un peu maso maintenant. Comme on dit en québécois : lâchons-nous lousse.
    
    - D’accord, mais cette fois dans un style plus moderne. Ce sera moins coloré mais enfin, et on se lâcheralousse, répondit Alicia, réintégrant son rôle et récupérant sa cravache. Et sois sans crainte, ma belle : cette fois-ci, je me dissocie de ce que mon personnage dira à ton sujet.»
    
    Les deux joueuses reprirent place au centre de la chambre à coucher d’Alicia et :
    
    « Mademoiselle Sophie, tu as agi en véritable salope. Tu as de la chance cependant d’avoir affaire à une maîtresse au grand cœur et qui a pitié de ta bassesse, petite chienne.
    
    - À nouveau, je me soumets à toi, maîtresse, et te remercie pour ta condescendance, répondit, tout sourire, une Sophie de plus en plus libérée de sa culpabilité.
    
    - Mais ne pense pas t’en sortir à si bon compte. Tu devras payer cher l’affront que tu m’as fait. À présent, relève-moi très haut cette robe. »
    
    Sophie s’exécuta, tout sourire, en relevant sa minirobe, exposant à la vue d’Alicia la nudité intégrale de son anatomie jusqu’à la poitrine restée couverte d’un soutien-gorge assorti à la petite culotte qui avait été laissée à la salle de bain, imbibée d’urine perdue lors de sa récente crise.
    
    À la vue de son amoureuse nue pour la première fois devant elle, Alicia sentit son cœur battre d’excitation. Sa cyprine se remit à couler dans sa culotte. Elle fit un effort pour ...
«1234...»