1. Un bon coup


    Datte: 27/04/2018, Catégories: Gay Transexuels Auteur: Carpe-_-Diem

    J’ai récemment pris un pied d’enfer avec un homme au cinéma porno. J’avais comme d’habitude une grosse envie de bite et de foutre et j’étais allé dans ma salle favorite ou j’avais choisi un film montrant des travestis superbement montés comme je les aime entrain de baiser un couple. La femme était sur le dos, avec un des travestis entrain de la baiser. Le mari enculait le travesti et se faisait enculer par l’autre. De voir toutes ces grosses bites en action me faisait bander terriblement dans mon petit string rouge. Je me caressais la bite en entrouvrant la porte de ma cabine pour voir qui passait dans le couloir. Bientôt, un homme assez trapu se présente. Il est en survêtement et il se caresse en me regardant, puis, comme je continue à me caresser, il entre dans ma cabine et ferme la porte. Il voit mon string et me dit :
    
    « tu aimes les sous-vêtements féminins ? »
    
    Je lui dis que j’adore et que cela m’excite et me fait bander comme une pute. Je lui demande :
    
    « et toi ? tu aimes ? »
    
    Il me répond, en baissant son survêtement :
    
    « regarde, ça te plaît ? »
    
    Il porte une magnifique petite culotte mauve en soie, avec des porte-jarretelles et des bas. Il a un très gros cul, très ferme et il est complètement rasé. En plus, il a un soutien-gorge de la même couleur qui couvre ses seins qui sont presque comme des seins de femme et qui sont très durs aussi. D’une voix rauque, je lui réponds :
    
    « ah, tu vas me faire jouir comme une grosse pute ! regarde comme je ...
    ... bande ! »
    
    Je vois qu’il bande aussi ; il a une bite assez courte mais très trapue et très raide ; son gland est rouge, énorme et luisant. Je lui caresse les couilles qui sont rasées et grosses. Je me baisse et je commence à le sucer. J’ai du mal à le prendre entièrement dans ma bouche tellement sa queue est grosse. Lui me fait les seins ; je lui caresse les fesses qui sont vraiment très grosses et très fermes. La, il me dit :
    
    « viens te branler entre mes fesses en me caressant les seins ; je vais te faire jouir dans ma raie du cul en te serrant la bite avec mes fesses ! je veux ton foutre dans ma raie du cul, salope ! »
    
    Il se retourne et me ton son cul qui est vraiment impressionnant ! Il plaque ses fesses sur ma queue et je commence à me branler en lui pelotant les seins et en lui branlant sa grosse bite. Il me dit :
    
    « vas-y comme ça, c’est bon, salope ! je suis ta petite femme et tu vas bien me jouir dans la raie du cul ! allez, putain, prend moi comme une chienne ! branle mon gros clitoris et mes seins ! fais moi jouir grosse pute ! »
    
    A l’écran, la scène devient torride ; le mari a une bite dans la bouche et l’autre dans le cul ; les deux travestis sont entrain de le remplir par tous les orifices pendant que sa femme est entrain de se faire baiser par son dogue allemand. Elle lui a pris la bite à pleines mains et elle s’en sert comme d’un gode ! Le molosse lui crache une giclée de foutre à chaque fois ; elle a la chatte qui dégouline de sperme ! Je dis à mon ...
«12»