1. Nouvelles habitudes...


    Datte: 22/11/2020, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: Plaisirdecouple3

    Nouvelles habitudes…
    
    Après avoir livré ma femme à deux de ses amis, N. disparut physiquement quelques temps de notre vie car son travail l’emmena loin de notre région plusieurs mois. Autant dire que mon épouse était sérieusement en manque, confirmant qu’elle était bien accro à sa queue. Toutefois, il continuait bien sûr à correspondre avec elle, presque tous les jours, lui donnant des instructions vestimentaires, lui demandant de se masturber. Je devais filmer ces séances. Heureusement, j’avais le droit de la baiser de temps en temps. Mais surtout, l’ex-puceau, Jérôme, prit le relais. N. prévenait ma femme et moi, que tel jour, il passerait et la baiserait. N. lui donnait ses instructions et Jerôme devait confirmer que tout était bien comme il l’avait demandé. Mais ce dernier n’avait pas de moyen de locomotion, donc ses visites furent espacées. Cela ne l’empêcha pas de profiter du corps de mon épouse et de tous ses orifices. Contrairement à N., c’était surtout sa chatte qui l’intéressait, à lécher et à prendre. De plus, il était très respectueux de ma femme et de son plaisir, on pourrait même dire quelque peu amoureux. Il la baisait bien et elle jouissait régulièrement, même si ce n’était pas comparable à ce qu’elle connaissait avec N.. Il privilégiait le missionnaire car ainsi, il pouvait l’embrasser, il était plus dans la tendresse. Finalement, c’était plutôt agréable, elle aimait se donner à lui, j’en profitai aussi, ce fut une belle période, épanouissante. Le seul changement fut que N. exigea que je nettoie ma femme après que Jerôme l’ai remplie. La première fois, il m’avait prévenu, ma chérie et moi hésitâmes, elle avait gardé la semence de Jerôme, mais nous finîmes par le faire, je la léchais consciencieusement, photos à l’appui et je réussis même à la faire jouir. Par la suite, elle s’installait à califourchon sur mon visage et je la nettoyai pendant qu’elle me suçait, je dois avouer que j’y prenais du plaisir. Je dus plusieurs fois lui nettoyer aussi l’anus car Jérôme se devait de l’enculer de temps à autre. Il avait un frère et bien sûr, N. demanda à ma femme de se dévouer pour lui faire connaître les joies du sexe. Rendez-vous fut pris dans un hôtel bien connu sans réception, mais avec douche privée, coquetterie de ma chérie. Le frère était ravi car il avait vu une fois mon épouse et l’avait trouvé très « baisable » pour son âge. L’affaire fut rondement menée, le jeune frère s’avérant être un bon baiseur malgré son âge et ma chérie se fit régulièrement baiser par les deux pour son plus grand plaisir, elle eut droit ainsi à sa première double pénétration réelle, les autres fois ayant été faites avec l’aide d’un gode. Le plus jeune se découvrant une passion pour la sodomie, il s’accordait très bien avec son aîné. J’avoue que lorsque ma femme rentrait de ces rencontres, j’étais impatient de découvrir la semence que la fratrie avait laissée dans ses orifices et imaginer cette jeune queue enculer ma femme était pour moi très excitant ! ...
«1234...»