1. Katrina, l'assistante de direction (3)


    Datte: 19/11/2020, Catégories: Hétéro Auteur: MyRul3s

    Arrivé mercredi matin je me gare sur le parking et avance vers les bureaux, je vois son bureau est déjà allumé et je l’aperçois. Je lui envoie un message en lui disant que je viens d’arriver, que je pose mes affaires et que l’on se rejoint, elle me répond OK. On se croise dans le couloir à l’intersection menant à notre « cachette », mais l’envie est trop forte, on s’embrasse à pleine bouche au milieu du couloir, même si les bureaux sont encore vides à cette heure-ci et la lumière encore éteinte on ne sait jamais ce qu’il peut arriver mais cela est encore plus excitant. Nous arrêtons rapidement et nous dirigeons vers notre sanctuaire de l’amour...
    
    On se regarde et on s’embrasse pendant de longues minutes, chacun savoure ces retrouvailles. Puis je m’assois sur le « trône » et elle se met à califourchon sur moi, m’ôte mon polo et je lui retire son chemisier, puis elle passe ses mains autour de mon cou. Commence une longue séance de baisers pendant que mes mains parcourent son corps dans tous les sens, j’ai l’impression que le temps s’est arrêté, que tous mes soucis ont disparu, je suis sur un nuage de tendresse et de bonheur, je ne réalise toujours pas ce qui se passe avec cette femme tellement belle ! Je lui retire son soutien-gorge et commence à jouer, lécher, mordiller, ses magnifiques seins, pendant ce temps ses mains parcourent mon dos, mon torse, mes cheveux, et une main commence à caresser mon membre à travers mon pantalon, puis à l’intérieur par-dessus mon caleçon, puis dans mon caleçon. Elle ouvre ma ceinture et mon pantalon et déballe tout son contenu pendant que je m’occupe de sa poitrine et que ma main commence elle aussi à rejoindre son intimité.
    
    Je bande déjà bien quand elle commence les va-et-vient et les bisous dans le cou, ce qui a le don de m’exciter à fond. Je prends un peu de recul et la laisse s’occuper de moi mais je garde une main dans son string, elle est toute trempée, pour son plus grand plaisir en même temps. Je lui glisse à l’oreille que j’ai envie d’elle, que je veux la prendre, là, tout de suite. Mais elle me dit que non, ce ne serait pas possible ici, qu’il faut que je sois encore un peu patient et qu’il faudra qu’on se contente de nos câlins et gâteries respectives pour le moment, mais qu’elle aussi en a très envie. La déception ou plutôt frustration de ne pas pouvoir aller plus loin avec cette déesse doit se voir sur mon visage et du coup elle décide de se mettre à genoux et de prendre mon sexe, dur comme du bois, en bouche, comme pour se faire pardonner de son refus, mais il n’y a rien à pardonner bien sûr je comprends bien son point de vue. Sa fellation est divine je pourrais rester là avec elle pendant des heures mais le temps passe déjà tellement vite, déjà 25 minutes que nous sommes enfermés et elle me dit que nous allons devoir retourner à nos bureaux respectifs avant que nos collègues arrivent et puissent avoir le moindre doute.
    
    Je lui dis qu’elle ne peut pas me laisser dans cet état, et avec un petit ...
«123»