1. Trahisons, ou le Retour de la Grande (19)


    Datte: 11/01/2018, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: simson3

    Au fil des jours, Sophie continuait de gagner la faveur des filles d’Evnika, à la déception de cette dernière qui se sentait de plus en plus délaissée par celle qu’elle avait prise pour épouse. S’avérait-elle maintenant moins attirante aux yeux de Sophie ? Les termes ‘intéressante’ ou ‘rassurante’ eurent sans doute été plus adéquats. Cette femme aux traits physiques froids, à l’humeur instable et au comportement imprévisible n’était certes pas d’un commerce incitant à l’enthousiasme, bien que seule Sophie se trouvait pourtant en position non seulement de la comprendre, mais également de lui venir en aide. S’ajoutait aussi aux multiples frustrations de celle qui voyait lentement glisser de ses doigts son petit empire, la vague mais grandissante impression de rejet de la part de ses esclaves, ces filles qu’elle avait pourtant tirées de leur vie de misère en échange de leur soumission.
    
    D’autre part, d’étranges songes venaient maintenant régulièrement perturber les nuits de sommeil de la femme tyrannique. Presque chaque soir, un nuage blanchâtre lui apparaissait en rêve, au milieu duquel elle revoyait sa sœur Olga qui, souriant tendrement, lui tendait les bras. Non contentes de se manifester de façon nocturne, ces apparitions alternaient également avec des hallucinations le jour, particulièrement lorsque Sophie occupait les pensées d’Evnika. De fait, plus la tortionnaire pensait à sa femme, plus ces vaporeuses manifestations diurnes se faisaient présentes.
    
    Soucieuse de ...
    ... connaître les besoins des esclaves qui lui étaient dorénavant soumises, Lady D, quant à elle, s’efforçait de passer le plus de temps possible avec chacune, cherchant entre autres à savoir quels étaient leurs attentes ainsi que leurs désirs, ces derniers souvent gardés au plus profond d’elles-mêmes. Sachant son groupe quelque peu instable et à l’occasion ardu à garder en bride, elle était pleinement consciente du besoin d’encadrement dont certaines filles faisaient preuve. L’experte en psychologie préparait ainsi doucement l’émancipation éventuelle de ces filles qui, au final, n’avaient jamais de leur vie connu mieux comme existence.
    
    Suite à l’échec de la tentative effectuée par Catherine, à la demande de sa dominatrice, ayant pour but d’amener certaines filles à une révulsion face aux expériences hétérosexuelles, Sophie s’était fait inonder par les soumises de requêtes lui formulant le désir d’avoir pour elles un jeune homme disposé à se prêter à leurs persistants fantasmes. Sensible à l’idée d’offrir à celles qui se confiaient à elle de nouvelles expériences favorisant éventuellement leur avenir, la femme dans la vingtaine avait une fois de plus intercédé auprès de la Grande Maîtresse.
    
    - Avec un mâle ? lui avait demandé, surprise, Evnika. Elles ne sont plus bien entre elles, mes cocottes ? Elles sont blasées ou quoi ?
    
    - Crois-tu les garder auprès de toi toute leur vie, chérie ? voulut lui faire comprendre Sophie. Elles sont encore jeunes et beaucoup ont peu ou pas ...
«1234...9»