1. Yasmina - 5 - Dernier coup de bite avant le train


    Datte: 21/01/2018, Catégories: Masturbation Sexe Interracial Hardcore, Auteur: Domileo91

    Comme chacune de mes histoires, cette histoire est réelle. Elle a eu lieu lorsque je vivais sur Paris pendant quelques années. Elle n’a pas été arrangé, fantasmée ou déformée. Par soucis de discrétion les prénoms et les lieux ont pu être changé.
    
    Nous sommes toujours dimanche et notre journée ensemble touche à sa fin. Il est 17h et Yasmina doit prendre le train de banlieue vers 18h pour pouvoir rentrer, Yasmina fini de prendre sa douche et se prépare tranquillement après un weekend éprouvant... mais elle ne sait pas que je n’en ai pas fini avec elle...
    
    J’habite à 5 minutes de la gare en voiture mais je voulais lui laisser un souvenir inoubliable de ce weekend. Vers 17h20 je la presse pour partir en prétextant que j’ai des choses à faire après et qu’il faut que je la dépose avant. Bien-sûr elle n’y croit pas une seconde et me regarde avec un sourire en coin la coquine...
    
    Elle prend ses affaires et on sort de chez moi. Nous sommes côtes à côte dans l’ascenseur qui nous emmène au garage et n’échangeons pas un mot. Nous sortons de l’ascenseur, traversons le couloir qui mène au parking. On s’approche de la voiture et lorsque nous sommes juste a côté je la tourne vers moi et la plaque contre la portière. Elle me regarde avec un grand sourire et me dit :
    
    • Je le savais...
    
    • Ah bon ? Alors tu sais ce que tu dois faire
    
    Elle me regarde impassible tandis que mes mains appuis sur ses épaules pour la mettre à genoux devant moi. Sans me quitter du regard une seconde elle ...
    ... sort ma queue, crache dessus et commence à me branler.
    
    • Pour une fois je vais être gentil avec toi et je ne vais pas te dégueulasser, alors profites en...
    
    Sans me quitter du regard et sans s’arrêter de me branler elle commence à me pomper pendant une bonne minute sans s’arrêter. Je suis debout dans le garage de mon immeuble, le pantalon aux pieds avec une petite salope à genoux entre moi et ma voiture qui m’astique le dard, le rêve. Je ne pense pas une seule seconde à être potentiellement surpris, je ne crois jamais personne dans ce parking.
    
    • Relève-toi ma belle
    
    Elle s’exécute sans me lâcher la bite et se tient devant moi en continuant de me branler. Je l’embrasse fougueusement une quinzaine de seconde, lorsque j’arrête elle laisse couler un long filet de bave qui tombe en partie sur ma queue et sa main. Je défais le bouton de son pantalon et je commence à le baisser. Cette salope avait tout prévu, elle ne porte pas de culotte !!
    
    • Alors comme ça on ne porte rien ?
    
    • Je voulais être prête au cas où tu me veuille...
    
    Je l’embrasse à nouveau et baisse son jean à la moitié de ses cuisses, elle s’arrête alors de me branler et commence à se tourner.
    
    • Oh non pas si vite, moi aussi j’ai faim...
    
    Bloqué par le jean elle ne peut pas trop bouger, je la décale sur le côté et la pousse en arrière pour que son dos atterrisse sur le capot et lui lève les fesses pour qu’elle soit bien allongé dessus. Je relève ses jambes en l’air pour ne voir que sa petite chatte ...
«12»