1. Passion Irrésistible #1


    Datte: 18/10/2020, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: Vienzan

    Je ne pouvais me lasser de la regarder. Leïla et moi-même s’étions installés devant la télé sur le canapé, l’un à côté de l’autre, pendant que les autres filles étaient dans leur chambre.
    
    Habillée d’un t-shirt deux fois trop large pour elle, lui tombant mi-cuisse, elle ne portait rien d’autre qu’une culotte blanche en dessous. Une chevelure brune avec des mèches blondes lui recouvrait à moitié son magnifique visage endormi.
    
    Elle était allongée sur le côté, face à la télé, tête sur le coussin, ses pieds prenant appui sur ma cuisse. Je pris délicatement le bout de son t-shirt, et le souleva doucement de manière à pouvoir admirer le reste de ses jambes, ainsi que son cul extrêmement ben dessiné, ferme. Sa culotte était tellement fine qu’elle laissait peu de place à l’imagination, on pouvait admirer les contours de son sexe. Le tout me donna une envie incontrôlable de la toucher, la caresser, l’embrasser partout sur son corps durant son sommeil.
    
    Me décalant légèrement sur le côté, je pris avec attention ses pieds, et commença à les masser délicatement. Commençant par le pied gauche, je malaxe en appuyant légèrement le centre de son pied avec mon pouce. Voyant son corps se détendre légèrement, je masse avec mon deuxième pouce la partie juste en dessous de ses orteils. La voyant se détendre complétement je passe au pied suivant. En admiration devant, je me baisse alors pour lui faire quelques bisous sur ses pieds. Remontant ensuite sur ses chevilles, passant par ses petits mollets musclés, j’arrive à la cuisse où le t-shirt me barre le chemin. Je le pris, puis le remonta au-dessus de la taille. Me laissant en complète admiration devant la beauté de ses jambes, sa taille, son cul, et sa culotte la rendant encore plus sexy.
    
    Le t-shirts laisse aussi apercevoir le début de son ventre, et commence à souligner cette sa poitrine de taille moyenne extrêmement bien dessinée.
    
    Dormant toujours comme un loir, et n’y tenant plus, je me lève afin de retirer mes vêtements, révélant un corps en cours de musculation, et libérant mon sexe d’une torture sans nom, pointant vers le haut, dur comme jamais. Je me replace alors sur le canapé, me positionnant à moitié au-dessus de ses jambes, et posa ma main sur ses fesses tout en continuant de couvrir de bisous ses jambes, là où je m’étais arrêté.
    
    Ma main glissa alors vers son vagin, mouillant cet endroit de la culotte, puis sur son clitoris, sur lequel je commençais à faire des petits cercles. Elle lâcha alors un petit gémissement de plaisir. Décalant la culotte légèrement sur le côté me laissant libre accès à son vagin, dans lequel je mis un doigt qui entra sans résistance, absorbé par la mouille, je m’entrepris alors à lui titiller lentement le haut de la paroi de son vagin, à un point précis. Ce qui commença après quelques secondes à lui faire bouger doucement son bassin de haut en bas, très légé au rythme de mon doigt
    
    C’est à ce moment-là qu’elle commença à entrouvrir les yeux, chose que je ne vis ...
«12»