1. Yalçın


    Datte: 18/10/2020, Catégories: Anal Mature, Hardcore, Auteur: feuillevierge

    Je suis Yalçın, un garçon de 25 ans originaire de Turquie. Je suis arrivé ici tout petit avec mes parents. Je n’ai pas été longtemps à l’école car je ne comprenais pas et me bagarrais souvent. Je suis costaud et je me bats si je crois qu’on se moque de moi. Je suis même allé au juge pour avoir battu un policier qui voulait contrôler mes papiers. Actuellement je conduis des dépanneuses qui interviennent sur autoroute. La ça va, le boulot n’est pas trop compliqué. Je suis célibataire car les filles ne veulent pas rester avec moi et je vis avec mes parents dans un quartier populaire.
    
    Le soir je vais au bar du coin. J’ai des potes de la rue avec qui on boit des verres, on joue aux fléchettes et on blague. Ils me disent souvent « t’es fort Yalçin mais t’es vraiment con ». Je ne me fâche pas car c’est mes seuls copains. Un jour Polo, un des potes, m’a dit « parait qu’au lit tu es inusable, tu devrais t’en servir ». Sur le moment je n’ai rien compris. La semaine suivante il m’a présenté un inconnu, bien habillé, qui m’a dit discrètement « tu veux faire du fric facilement, je te propose de baiser une vielle en manque de bite contre une semaine de ton salaire ». J’ai dit oui tout de suite. Il m’a dit « je t’appelle quand c’est mur ». Deux jours après il me dit « c’est pour ce soir, soit au bar à 20 H bien douché ».
    
    J’arrive à l’heure, il arrive peut après et me dit « c’est moi qui t’emmène sur place les yeux bandés, c’est moi qui te paye après, sur place tu fais ce qu’ils demandent ». Il m’enleva le bandeau une fois arrivé dans un parking sous l’immeuble. Nous sommes montés par un ascenseur directement dans l’appartement. Une bonne en tenue nous a accueillis et l’homme lui a dit « j’attends dans la voiture, vous m’appelez quand ils ont fini ».
    
    La bonne m’a fait entrer dans une grande chambre luxueuse puis s’est retirée. Assise sur le lit une vieille dame bien habillée et maquillée. Dans un fauteuil un homme encore plus âgé avec une canne. Il m’a dit « tu es ici pour baiser madame, tu m’obéis à moi, déshabille toi et pose tes vêtements sur la chaise ». Puis se tournant vers celle qui devait être sa femme il lui dit « allez, chérie, c’est l’heure de votre récompense, mettez-vous en position ».
    
    Quand j’ai eu fini de me mettre à poil je me suis branlé un peu pour avoir une érection. La femme était nue assise au bord du lit. Elle avait des seins flasques, pendants et une peau blanche et plissée mais elle n’était pas grosse. L’homme m’a dit « approche, elle va te sucer, elle aime ça ». Mon érection a durci sous l’effet de ses lèvres. Puis elle s’est couchée sur le dos au milieu du lit jambes écartées et l’homme m’a dit « met le préservatif et baise là longtemps ». Je suis rentré en elle sans vraiment la sentir et je l’ai besognée vigoureusement. A chaque aller-retour je sortais mon pénis complètement puis l’enfonçait à fond jusqu’à cogner ses lèvres et la faire bouger sur le lit sous mes coups de bite. Elle avait les yeux fermés et ne disait rien, ...
«12»