1. Un casting particulier (1)


    Datte: 18/10/2020, Catégories: Trash, Auteur: bdsmvar

    Aline a un rêve, peu commun certes, mais qui la suit depuis son adolescence. Elle a toujours voulu travailler dans le porno. En tout cas rentrer dans le milieu. Elle qui avait été bercée par les Emmanuelle, elle rêvait d’être elle. Pourquoi ? Plusieurs raisons.
    
    La première était qu’à son sens c’était la voie la plus facile pour accéder à une certaine célébrité, ce qu’elle recherchait à travers ça. Ses candidatures dans la télé-réalité n’ayant jamais abouti. La seconde c’est qu’elle recherchait un métier qui change, peu commun. Et enfin dernière raison non, négligeable, elle aimait le sexe et les beaux mâles.
    
    Cette dernière raison elle ne l’a jamais avoué à Benjamin son compagnon, avec qui elle vit depuis plus de trois ans désormais. Il l’a toujours soutenu dans sa démarche, après tout avoir une femme qui travaille dans l’érotisme avait un côté très excitant qui n’était pas pour lui déplaire, et pour lui les relations sexuelles dans ce genre de films étaient factices.
    
    D’ailleurs heureusement que Benjamin était à ses côtés. La volonté d’accéder à la célébrité était montée à tête d’Aline plus d’une fois. Elle serait prête à tout pour un peu de reconnaissance publique, être connue, VIP dans les soirées ou en boîte. Rien de particulièrement sain là-dedans, mais c’était là son envie. Plus d’une fois son compagnon l’avait freinée, dans ses idées folles pour essayer de gagner un semblant de liberté.
    
    Après avoir hésité toutes ces années, elle se décidait enfin à aller à un casting érotique, après avoir lu une annonce sur internet. Ce qui l’avait fait hésiter toutes ces années ? Son physique. Dans la majorité des films érotiques, les actrices sont longilignes, avec des jolis petits seins. Aline est avec son 95d et ses fesses un peu larges aux antipodes de ces actrices taille mannequin, mais après tout il fallait en avoir le cœur net. Et dans l’esprit d’Aline elle n’était fermée à rien, sa détermination était sans faille.
    
    Benjamin avait décidé de l’accompagner, lui qui avait promis de l’accompagner dans ses projets, tenait parole. Voilà qu’un matin ils prenaient la voiture, pour se rendre sans trop savoir à quoi ressemblait exactement un casting. La seule certitude qu’ils avaient été du fait qu’Aline devrait se mettre à nue, le reste était une inconnue.
    
    Une fois la destination atteinte, les voilà devant un grand bâtiment dans une zone industrielle. Une fois rentrée aucun doute sur l’endroit. Sur les murs des photos érotiques, pornos, de tournage X. La secrétaire leur indique la porte pour le casting. Les voilà en train d’attendre dans un grand couloir sur des chaises de camping posées à côté de la porte. Une fille sort de la salle au bout de quelques minutes. Le visage fermé, visiblement après un casting non concluant, elle avait pourtant le fameux physique érotique qu’on retrouvait tant dans ces films.
    
    A l’intérieur une voix masculine appelle la candidate suivante. Aline se levait alors pour rentrer dans la salle accueillie par un ...
«12»