1. Mon quarantième anniversaire (1)


    Datte: 15/10/2020, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: Le Matou libertin

    Je m’appelle Ferdinand, je n’ai pas un physique de jeune premier, mais je suis plutôt sportif ce qui fait que j’ai une silhouette agréable à regarder et je sais que je plais aux femmes. D’ailleurs dans l’entreprise où je suis cadre, il y en a plus d’une qui, célibataire ou en couple, a essayé de me séduire. Mais je suis en couple depuis une dizaine d’années avec Sophie, une jeune femme de mon âge que j’ai rencontrée au sein du club de sports que nous fréquentons tous les deux.
    
    Ce jour-là, nous étions tous les deux côte à côte sur les tapis de course et nous allions d’un bon train... En riant, nous avions pu constater que parfois il était plus facile de courir en intérieur que dans le vent et la pluie et que nous pouvions bavarder tout en courant.
    
    Pas très grande, Sophie a une silhouette plutôt longiligne, un visage coquin aux cheveux blond cendré toujours noués en queue-de-cheval tombant entre les épaules. De grands yeux bleus et une bouche mutine m’ont attiré tout de suite... Ses seins menus, sa taille fine et ses hanches étroites avec des membres un peu musclés montraient clairement que j’avais affaire à une sportive. Quoi de plus normal quand on est responsable d’un rayon dans une grande enseigne consacrée aux sports...
    
    Les semaines passant, nous nous sommes rencontrés :
    
    — En dehors de la salle de sports,
    
    — Autour d’un pot pris ensemble à la sortie,
    
    — D’un dîner en tête à tête dans un bon restaurant suivi quelque temps plus tard d’une soirée coquine dans mon appartement.
    
    Sophie s’était laissé convaincre facilement et je dois dire que notre première nuit a été plutôt chaude.
    
    Nous avons beaucoup parlé de nos vies, de nos goûts, de nos envies et nous avons découvert que tous les deux nous étions des adeptes du naturisme et de la fréquentation épisodiques des clubs coquins de la capitale. Nous étions faits pour nous entendre et nous compléter !
    
    Je passe volontiers sur les péripéties des dix années écoulées... soirées coquines en clubs... vacances naturistes un peu partout en France... parties intimes à la maison... pour en arriver à cette soirée du samedi marquant mon quarantième anniversaire !
    
    Sophie avait commandé auprès d’un traiteur toutes les nourritures solides prévues pour la soirée... Pour les boissons, il suffirait de puiser dans notre cave qui était bien garnie...
    
    Nous devions être une douzaine de convives, hommes et femmes, en couple ou pas... Sophie avait dit en plaisantant qu’elle ne voulait pas dépasser le chiffre fatidique de 13 !
    
    Deux couples faisant partie de mes collègues d’entreprise étaient des convives... et Sophie avait invité quelques personnes du magasin dans lequel elle travaillait, dont deux filles que nous avions déjà rencontrées lors d’une de nos virées en club.
    
    Les hommes étaient sympathiques et très ouverts, les femmes s’étaient faites belles et sexy... L’ambiance était à la fête. Le buffet nous tendait les bras et nous avons commencé à danser. Heureusement, la maison était vide ...
«1234»